•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le barrage sur la voie ferrée est levé à Rimouski

Manifestants masqués sur la voie ferrée près de la cantine de la Gare, à Rimouski.

Les manifestants s'opposaient à la construction du pipeline de Coastal GasLink en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Julie Tremblay
Marie-Christine Rioux

Le barrage sur la voie ferrée au centre-ville de Rimouski a été levé vers le milieu de l'après-midi lundi, à l'arrivée des policiers du Canadien National (CN). Une quinzaine de manifestants masqués bloquaient la voie ferrée depuis 10 heures, lundi matin, là où elle croise la rue de la Cathédrale.

Les personnes masquées ont quitté la voie ferrée à l'arrivée des policiers qui n'ont donc pas eu besoin d'intervenir.

Les policiers du CN accompagnaient un huissier qui s'est déplacé pour remettre aux manifestants l'injonction obtenue par le CN pour la levée des entraves sur les voies ferrées.

Un véhicule de la police du CN, stationnée près de la voie ferrée à Rimouski

Les manifestants se sont dispersés à l'arrivée des policiers du CN.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Les manifestants bloquaient la voie ferrée à Rimouski en appui avec la communauté Wet'suwet'en de la Colombie-Britannique.

À l'instar des autres manifestants partout au pays, ils affirment que la GRC doit se retirer du territoire wet'suwet'en et que la construction du pipeline Coastal Gaslink doit être suspendue.

Pancarte où il est inscrit GRC, dehors! avec des manifestants en arrière-plan.

Une quinzaine de manifestants bloquent la voie ferrée à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Les manifestants affirment que l'intervention policière survenue lundi matin à Tyendinaga, en Ontario, ne fait que jeter de l'huile sur le feu et motiver les manifestants à maintenir leurs campements.

La Sûreté du Québec avait dépêché des agents sur les lieux de la manifestation à Rimouski, mais ces derniers ne sont pas intervenus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Société