•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enseignants de l’élémentaire de l’Ontario intensifient leur grève du zèle

Sam Hammond en conférence de presse.

Sam Hammond, président de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Alors que le conflit de travail avec la province perdure, la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l'Ontario (FEEO) annonce la sixième phase de ses moyens de pression, qui débuteront dès le 26 février.

En plus de conserver les mesures déjà appliquées, les enseignants vont notamment cesser de remplacer des collègues absents.

Lundi matin, le président du syndicat, Sam Hammond, a exhorté le gouvernement Ford à revenir à la table de négociations afin d’en arriver à une entente. Il affirme que le syndicat pourrait procéder à une autre escalade des moyens de pression à partir du 9 mars si aucun accord n'est conclu d'ici le 6 mars.

Questionné sur l’absence de manifestations au cours des deux prochaines semaines, le président de la FEEO a affirmé vouloir mobiliser ses membres d’une manière différente et appliquer une pression politique sur le gouvernement.

Ces moyens de pression incluent l’envoi de lettres au gouvernement et des piquets de grève de 20 minutes devant les écoles une fois par semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !