•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gallese accusé du meurtre au premier degré de Marylène Levesque

Eustachio Gallese à la sortie de la centrale de police Victoria, à Québec.

Eustachio Gallese à la sortie de la centrale de police Victoria, à Québec

Photo : Radio-Canada

Marie-Pier Mercier

Eustachio Gallese est désormais accusé du meurtre au premier degré de Marylène Levesque le 22 janvier dernier dans un hôtel de Sainte-Foy.

Cette accusation est tombée lundi en fin d'avant-midi au palais de justice de Québec. Elle remplace ainsi l'accusation de meurtre au deuxième degré précédemment déposée par la Couronne.

Selon de nouveaux éléments de l'enquête de la police de Québec, le meurtre de Marylène Levesque aurait été planifié par l'accusé.

L’enquête a évolué, ce qui nous permet aujourd’hui de porter des accusations de meurtre au premier degré, a affirmé le procureur de la Couronne au dossier, Jean-Philippe Lanthier.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) avait établi un poste de commandement dans le stationnement du parc Victoria le 5 février dernier.

La police de Québec cherchait à établir avec exactitude les déplacements d’Eustachio Gallese dans les heures qui ont précédé et suivi le meurtre de Marylène Levesque.

Si Eustachio Gallese est reconnu coupable de meurtre au premier degré, il sera condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Il a également été interdit à Gallese de communiquer avec la famille de Marylène Levesque, y compris son conjoint, les employés du Galopin et de l'hôtel Sépia, ainsi que deux autres personnes liées à cette affaire.

Eustachio Gallese, représenté par Me Rénald Beaudry, était présent en salle d’audience. Il est resté de marbre et sera de retour au palais de justice de Québec jeudi.

Lors du meurtre de Marylène Levesque, l’homme au lourd passé judiciaire était en semi-liberté, après avoir été reconnu coupable en 2006 du meurtre de sa conjointe.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Québec

Procès et poursuites