•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De plus en plus d'étudiants issus de la diversité en éducation à l'Université du Manitoba

Des étudiants discutent et d'autres se déplacent dans un corridor de l'Université du Manitoba.

L'Université du Manitoba veut que les futurs enseignants reflètent mieux la diversité des élèves.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Radio-Canada

Le nombre d’étudiants en éducation à l’Université du Manitoba issus de la diversité a doublé, quatre ans après l’adoption d’une stratégie d’admission pour augmenter les inscriptions provenant de « catégories de diversité », comme les communautés autochtones ou LGBT.

L’automne dernier, 66 des 225 nouveaux étudiants, soit près de 3 futurs enseignants sur 10, disaient appartenir à l’une des six catégories de diversité de l’Université du Manitoba.

Bien que la proportion d’étudiants de la diversité ait augmenté au sein du département d'éducation, la cible de 45 % fixée en 2016 n’est toujours pas atteinte.

La façade d'un édifice de l'Université du Manitoba.

L'Université du Manitoba souhaitait, en 2016, que ses étudiants provenant de la diversité représentent 45 % de tous les étudiants de la Faculté de l'éducation.

Photo : Radio-Canada / Darren Bernhardt

La doyenne associée des études de premier cycle à la Faculté d’éducation, Francine Morin, soutient que la hausse des étudiants issus de la diversité démontre que la stratégie a changé les choses.

Face à des candidats potentiels, cette politique envoie le message que nous sommes accueillants et offrons un environnement inclusif et sécuritaire, ajoute Francine Morin.

Une stratégie appréciée, mais aussi critiquée

Le directeur de l'éducation autochtone de la Division scolaire de Winnipeg, Robert Riel, voit cette augmentation d’un bon œil. Il souligne que la Division scolaire recrute massivement des employés autochtones.

En 2017-2018, 13 % du personnel de la Division scolaire étaient constitués d'Autochtones. Chez les étudiants, la proportion était de près de 30 %, selon la Division scolaire de Winnipeg.

Robert Riel soutient que le personnel enseignant devrait refléter le corps étudiant. C'est important pour les étudiants autochtones d'avoir des modèles, de voir quelqu’un en avant de la classe qui leur ressemble ou qui comprend qui ils sont, dit-il.

La stratégie de la Faculté d'éducation de l’Université du Manitoba pour augmenter le nombre d’étudiants de la diversité ne fait cependant pas l'unanimité.

Un ancien professeur de la faculté, Rodney Clifton, croit que les efforts devraient plutôt être consacrés à recruter les meilleures personnes pour devenir enseignants.

A-t-on besoin de quelqu’un de la même origine ethnique que soi ou d’une personne compétente, demande Rodney Clifton. Je préfère la seconde option.

La Faculté d’éducation de l’Université du Manitoba dit vouloir continuer à travailler pour augmenter sa diversité, de même que le nombre total d’inscriptions.

Avec les informations d'Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !