•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le train circule sur la ligne exo 3

Le train part de la gare de Saint-Lambert, à l'aube.

Les usagers de la ligne exo 3 ont pu monter à bord du train, lundi matin.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Le service de train de banlieue entre Mont-Saint-Hilaire et le centre-ville de Montréal a repris normalement lundi matin en raison de la levée du blocus de manifestants qui ont obstrué la voie ferrée du Canadien National (CN) à Saint-Lambert la semaine dernière.

Le premier départ de la gare de Mont-Saint-Hilaire avait lieu à 5 h 45. Les trains de la ligne exo 3 passent aussi par les gares de McMasterville, de Saint-Basile-le-Grand, de Saint-Bruno, de Longueuil/Saint-Hubert et de Saint-Lambert avant d'arriver à destination, la gare Centrale de Montréal.

Le départ des manifestants de Saint-Lambert permet aussi aux trains de passagers de VIA Rail de circuler entre Montréal et Québec et à certains trains de marchandises de reprendre la route.

Pour leur part, les clients de la ligne exo 4 qui fréquentent les neuf gares de Candiac au centre-ville de Montréal sont encore privés du train de banlieue. Depuis le 10 février, des manifestants autochtones maintiennent une barricade sur la voie ferrée dans la réserve mohawk de Kahnawake.

Une trentaine d'autobus doivent être déployés quotidiennement à partir des gares Candiac, Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine afin de transporter les clients au terminus Mansfield, au centre-ville de Montréal.

Les trains de la ligne exo 3 circulent entre la Montérégie et le centre-ville de Montréal en traversant le fleuve Saint-Laurent sur le pont Victoria. Ceux de la ligne exo 4 utilisent le pont ferroviaire situé juste en amont du pont Honoré-Mercier.

Dimanche, des agents de la Police provinciale de l'Ontario (PPO) ont donné un ultimatum aux manifestants mohawks qui bloquent la voie ferroviaire qui traverse leur territoire de Tyendinaga de quitter les lieux avant 23 h 59, mais la barricade n'avait pas encore bougé, lundi matin.

Aucun ultimatum du genre ne semble avoir été transmis aux Mohawks de Kahnawake.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Transports