•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'application ImpôtSimple peut utiliser ses données clients pour vendre des produits

Un formulaire de déclaration de revenus du Canada vierge

Le logiciel fiscal gratuit ImpôtSimple a modifié ses conditions de service en 2020, supprimant la promesse de ne jamais vendre les données personnelles contenues dans la déclaration de revenus.

Photo : iStock

Radio-Canada

L’entreprise canadienne de logiciels fiscaux ImpôtSimple a changé d'avis sur l'utilisation des déclarations d'impôts de ses clients à des fins de commercialisation de produits.

Pendant des années, ImpôtSimple a clamé haut et fort que les données personnelles de ses clients, telles que les informations financières et démographiques saisies dans les déclarations de revenus, ne seraient jamais à vendre.

Or, fin 2019, l’entreprise a été vendue à une autre société canadienne du secteur de la technologie financière, WealthSimple, qui propose des produits d'épargne et d'investissement.

Et ces nouveaux propriétaires ont modifié les conditions de service du logiciel gratuit. La formule « Nous ne vendrons jamais, jamais vos données » inscrite sur le site d'ImpôtSimple est devenue : « Nous limitons la divulgation d'informations personnelles », au début de l'année 2020.

Une image du formulaire

Le calculateur de remboursement d'impôt REER mis à disposition sur ImpôtsSimple invite désormais les utilisateurs à investir leur remboursement potentiel avec WealthSimple.

Photo :  Capture d’écran - ImpôtSimple

Fondée à Vancouver, l’application ImpôtSimple est certifiée par l'Agence du revenu du Canada pour la transmission électronique des déclarations d'impôts depuis 2012. Sur le site web de l'agence fédérale, ImpôtSimple figure parmi les nombreuses applications en ligne conseillées aux Canadiens pour remplir leurs déclarations.

Promesse non tenue

« Nous ne vendrons jamais vos données » : le programmeur de Vancouver Jeff Sagal avait trouvé la promesse d'ImpôtSimple attrayante. Il est l'un des clients à s’être exprimé sur le logiciel lors de l'émission The Cost of Living à la radio de CBC. Et selon lui, la première politique de confidentialité était un argument de vente clé.

J'ai regardé leur politique de confidentialité la première fois que j’ai utilisé le logiciel et j'ai été assez impressionné par le fait qu'ils étaient incroyablement transparents en disant qu'ils n'avaient pas accès à nos informations

Jeff Sagal, utilisateur

Le programmateur, qui hésite aujourd’hui à utiliser ImpôtSimple pour l'année fiscale 2020, ne voit pas pourquoi la compagnie aurait supprimé cette ligne si ce n’est pas pour faire des bénéfices sur les données de ses clients.

« Obtenir un consentement », selon WealthSimple

L'entreprise a envoyé un courrier alertant tous ses clients sur le changement de sa politique de confidentialité au début du mois de janvier.

Depuis février 2020, les profils d'utilisateurs sur ImpôtSimple semblent donc permettre à l'entreprise d'accéder aux données de la déclaration d'impôt même lorsqu'un utilisateur ne remplit pas activement une déclaration d'impôt.

Le site web d'ImpôtSimple, sous la rubrique « Options », permet également aux utilisateurs de refuser l'accès à leurs données s'ils savent qu'ils doivent naviguer dans cette zone. 

WealthSimple, qui a décliné toute demande d'entrevue, a mentionné dans un courriel que donner aux utilisateurs le contrôle de leurs informations personnelles était une priorité pour la société.

Mais étant donné que l'entreprise propose des investissements directement liés aux déclarations d'impôts, cette nouvelle base de données de clients comprenant des informations démographiques et les plafonds de cotisation au régime pourrait fournir d’importantes pistes de vente et de marketing à WealthSimple.

Vendre la société, c'est vendre les données, soutient une experte

ImpôtSimple et WealthSimple ont toutefois continué de maintenir sur les médias sociaux que les données des clients ne sont pas à vendre, même après que cette ligne eut été supprimée de la politique de confidentialité et des conditions de service.

Dana DiTomaso, experte en marketing numérique, mentionne qu’en acceptant la vente, ImpôtSimple a techniquement accepté la vente des données personnelles de ses clients.

Vous pouvez avoir des problèmes avec ce genre de politique de confidentialité, donc le fait que [les nouveaux propriétaires] l'aient mise à jour après l'acquisition est tout à fait logique.

Dana DiTomaso, experte en marketing numérique

Mme DiTomaso, qui est également chroniqueuse technologique pour la radio de CBC, a décrit l'ancienne politique de confidentialité comme « vague » bien qu’alléchante, mais induisant nécessairement une promesse difficile à tenir et une pratique commerciale « malsaine ».

Des publicités ciblées

Le site web d'ImpôtSimple diffuse d’ores et déjà des annonces suggérant aux Canadiens de mettre leur remboursement d'impôt au service de WealthSimple.

Les déclarations d'impôts contiennent des informations sur les cotisations aux REER, les cotisations aux régimes de retraite, les revenus sur plusieurs années, les investissements à l'étranger, l'accession à la propriété, l'état civil, le nombre d'enfants ou si un membre de la famille est handicapé.

Cela pourrait donc fournir une énorme quantité de données à une société d'investissement telle que WealthSimple pour créer des publicités ciblées.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !