•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un quatrième cas de coronavirus confirmé en Ontario

Deux femmes et un homme assis à un bureau avec des drapeaux en arrière-plan.

Les autorités de santé publique de l'Ontario ont fait une mise à jour sur la situation du coronavirus en Ontario et à travers le monde lundi matin.

Photo : Radio-Canada / Myriam Eddahia

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams a rendu publics de nouveaux détails sur le nouveau cas de coronavirus à Toronto en conférence de presse lundi matin. L'existence de ce cas avait été annoncée dimanche en fin d'après-midi par voie de communiqué de presse.

Le Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg, a confirmé le cas en matinée lundi, peu après le point de presse des autorités de santé publique.

Le 21 février, une femme adulte arrivant de la Chine s'est présentée avec une toux intermittente qui s'améliorait au service des urgences du North York General Hospital sur les conseils de Télésanté Ontario, a expliqué la santé publique de l'Ontario dans le communiqué.

La femme, âgée d'une vingtaine d'années, se trouvait à Wuhan au début du mois de janvier, avant de se rendre ailleurs en Chine dans les semaines qui ont précédé son retour au Canada.

La santé publique a précisé que toutes les précautions nécessaires ont été prises pour la soigner, y compris de la placer en isolement. La patiente, étant légèrement malade, a pu rentrer chez elle où elle demeure isolée et le Service de santé publique de Toronto assure le suivi auprès d'elle.

La médecin hygiéniste en chef de Toronto, Eileen De Villa, a affirmé que la découverte du cas est une preuve que le système fonctionne.

La santé publique de l'Ontario estime que le risque de contagion de cette patiente est faible puisqu'elle a porté un masque pendant tout son voyage et a été très peu exposée à d'autres personnes depuis son retour.

Étant donné que tous les protocoles et procédures appropriés sont en place pour contenir ce virus et que l'exposition à d'autres personnes a été limitée, je tiens à donner l'assurance au public que le risque pour les Ontariens demeure faible, a affirmé le Dr Williams.

Le maire de Toronto, John Tory s'est fait lui aussi rassurant et a dit par voie de communiqué dimanche soir : Ce dernier cas montre que le système fonctionne pour assurer la sécurité des personnes. Nos responsables de la santé publique sont clairs sur le fait que le risque pour les résidents reste faible.

La province a aussi indiqué que le nécessaire est fait pour communiquer avec les personnes qui se trouvaient près de la patiente dans l'avion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !