•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusé de conduite avec facultés affaiblies, un député quitte le caucus libéral

Un homme en complet s'engage dans un escalier.

Le député Hugh MacKay le 8 novembre 2019.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

Un député provincial en Nouvelle-Écosse quitte le caucus libéral après avoir été accusé de conduite avec facultés affaiblies.

Hugh MacKay, député de Chester-St. Margaret's, siégera désormais comme indépendant à l’Assemblée législative.

M. MacKay a indiqué dimanche avoir été informé au cours des derniers jours qu’il ferait face à des accusations pour un incident allégué qui se serait produit en 2018.

Bien que je ne connaisse pas tous les détails de mon dossier, je comprends que ces allégations ne doivent pas être prises à la légère, écrit-il dans une déclaration. Je ne veux pas que cette situation déstabilise l’important travail que notre gouvernement accomplit. J’ai donc pris la décision difficile de quitter le caucus libéral.

Déjà arrêté en état d'ébriété l'an dernier

Par le passé, Hugh MacKay a admis un problème d’alcoolisme, pour laquelle il dit avoir suivi un traitement pour la première fois en 2004.

Il avait été arrêté le 13 octobre 2019 près de sa résidence alors qu’il conduisait son véhicule avec un taux d’alcoolémie deux fois supérieur à la limite permise. C’est son beau-frère qui avait appelé la police. Le politicien avait plaidé coupable à une accusation de conduite avec facultés affaiblies. Il avait été condamné à 2000 dollars d’amende et a vu son permis de conduire suspendu pour un an.

Un homme donne une entrevue au micro devant le palais de justice.

Le député Hugh MacKay devant le palais de justice à Halifax le 8 novembre 2019.

Photo : Radio-Canada / CBC

Dans cette nouvelle affaire, Hugh MacKay doit comparaître à Halifax le 16 mars.

Selon des documents judiciaires, il aurait conduit un véhicule sous l’effet de l’alcool ou de la drogue dans les environs du lac Stillwater, à Upper Tantallon, dans la Municipalité régionale d’Halifax, le 22 novembre 2018.

Réaction du premier ministre

J’ai été informé des accusations contre M. MacKay la semaine dernière. C’est très sérieux et je suis en accord avec la décision de M. MacKay de siéger en tant qu’indépendant, écrit dimanche le premier ministre Stephen McNeil en réaction à l’affaire.

M. MacKay suit présentement un traitement contre la dépendance et nous lui souhaitons du succès et de la santé, conclut le premier ministre.

À l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse, le Parti libéral compte à présent 26 députés, contre 17 pour l’opposition officielle formée par le Parti progressiste-conservateur.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) compte quatre élus, Hugh MacKay est l’un des deux indépendants, et deux sièges sont vacants jusqu’aux élections partielles du 10 mars.

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.