•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élus de Rimouski discutent de l’urgence climatique

Marc Parent, Harold Lebel et Maxime Blanchette-Joncas sur la scène du Cégep de Rimouski.

Le panel « C'est quoi messieurs les élus? » s'est tenu samedi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

Radio-Canada

Les Rimouskois veulent un meilleur service de transport en commun et plus de communication avec les élus au sujet de l’environnement. Ce sont les grandes lignes des échanges tenus samedi après-midi lors d’un panel sur l’urgence climatique au Cégep de Rimouski.

L'ouverture éventuelle d'un Costco dans la région a également suscité des discussions.

Dans le cadre de la semaine rimouskoise de l’environnement, le Cégep de Rimouski a accueilli le maire Marc Parent, le député provincial Harold Lebel, ainsi que le député fédéral Maxime Blanchette-Joncas.

Marc Parent, Harold Lebel et Maxime Blanchette-Joncas sur la scène du Cégep de Rimouski.

Des cartes postales ont été écrites aux députés sous forme de lettres revendicatrices par rapport à l'urgence climatique par des citoyens.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

Des organisateurs satisfaits

Les organisateurs du panel « C'est quoi le plan monsieur les élus? » sont satisfaits du déroulement de l’activité et des questions abordées.

Marie Boirot, étudiante à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et animatrice du panel, fait un bilan positif de l'événement.

Il y a quand même une ouverture d’esprit des élus qui sont tous les trois d’accord pour que les citoyens les rejoignent, pour que les citoyens leur parlent, leur écrivent, ils sont très au courant des regroupements citoyens qu’il y a dans la région à Rimouski, a-t-elle indiqué.

Sébastien Maléza est l’instigateur de ce panel. Je suis satisfait premièrement qu’ils aient accepté l’invitation puis qu’ils aient vraiment participé, et des fois on voyait que ça leur tenait à coeur dans une certaine mesure, a-t-il constaté.

C’est sur que moi personnellement j’aurais aimé que ça mène à plus, mais c’est quand même un bon pas.

Une citation de :Sébastien Maléza , instigateur et animateur du panel

Les élus sentent l’urgence de discuter

Maxime Blanchette-Joncas, le député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, pense que les citoyens désirent communiquer avec leurs élus au sujet de l'environnement.

Ce qu’on a vraiment senti de la population, c’est qu’ils souhaitent davantage d’activités comme on a eu aujourd’hui, a soutenu le député fédéral.

On souhaite continuer d'avoir des activités du genre, que ça soit sous une forme mensuelle ou à quelques semaines de différence.

Une citation de :Maxime Blanchette-Joncas, député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques

Harold Lebel, le député provincial de Rimouski, a renchéri en ce sens. Il a proposé de mettre sur pied un conseil des élus dédié au climat.

Il souhaite un espace de discussion où l’on partage nos opinions par rapport à la crise climatique [et où l’on s’éduque sur] les conséquences que cela peut avoir sur notre territoire.

Les étudiants de l'UQAR ont tenu trois jours de grève pour l'environnement en début de semaine.

Avec les informations de Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !