•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réalité virtuelle fait voyager la Couverture des témoins

Une grande oeuvre d'art formée de cadres de bois et d'objets rappelant l'histoire des pensionnats autochtones.

La Couverture des témoins est une oeuvre formée d'artéfacts des pensionnats autochtones installée au Musée canadien pour les droits de la personne.

Photo : Jessica Sigurdson/Musée canadien pour les droits de la personne

Radio-Canada

La Couverture des témoins, une oeuvre d’art consacrée au souvenir de ceux qui ont vécu dans les pensionnats autochtones, pourrait bientôt voyager hors des murs du Musée canadien pour les droits de la personne de Winnipeg et atteindre les communautés éloignées grâce à la réalité virtuelle.

L’oeuvre de 12 mètres de longueur représente une couverture tressée à même des cadres de bois retenant des objets comme des lettres, des photos et des morceaux bâtiments.

Elle a déjà fait une tournée au Canada, mais elle peine à visiter les communautés plus petites et éloignées des grands centres en raison notamment de la complexité de son installation.

C’est pourquoi un groupe de recherche du Collège Camosun, sur l’île de Vancouver, s’est donné pour mission de numériser les quelque 800 artéfacts formant la couverture.

Certains d’entre eux ont été donnés par des familles d’anciens pensionnaires, alors que d’autres ont été prélevés dans d’anciens pensionnats au pays.

« Chacun de ces artéfacts raconte quelque chose de l’histoire des pensionnats autochtones et des enfants qui y étaient à l’époque », explique le directeur du groupe Camosun Innovates, Richard Gale.

Un travail de moine

La représentation de la Couverture des témoins en réalité virtuelle a exigé un travail technique minutieux des membres de Camosun Innovates, qui en ont numérisé les objets.

Des chercheurs se promènent entre des caisses en bois pendant qu'ils pointent un appareil de numérisation en trois dimensions vers les artéfacts de l'oeuvre.

L'oeuvre a été démontée pour que l'équipe de recherche Camosun Innovates puisse en numériser chacun des éléments en trois dimensions.

Photo : Richard Gale

« Nous avons démonté la couverture dans l’une des salles et en avons fait une numérisation très détaillée en trois dimensions que nous reconstituerons dans une expérience virtuelle », précise M. Gale.

Selon lui, l’enjeu derrière cette recréation virtuelle de la Couverture des témoins est de permettre la diffusion de l’oeuvre.

« C’est de transporter cette expérience vers d’autres personnes pour leur donner la chance non seulement de voir la couverture, mais aussi de dialoguer avec elle, d’entendre ses histoires et de comprendre l’environnement dans lequel ses artéfacts se sont retrouvés », note-t-il.

La Couverture des témoins a été créée par l’artiste Kwakwaka’wakw Carey Newman. Ce professeur en arts visuels à l’Université de Victoria fera également une partie de la narration accompagnant l’oeuvre en réalité virtuelle.

Avec les informations de Winston Szeto et de l’émission All Points West

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Autochtones