•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chiens sans laisse qui dérangent

Des marcheurs sont exaspérés par le nombre de chien sans laisse dans le boisée près du boulevard des Chenaux.

Des marcheurs sont exaspérés par le nombre de chiens sans laisse dans le boisé près du boulevard des Chenaux.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La présence de nombreux chiens en liberté et un sol jonché d'excréments dérangent de plusieurs marcheurs qui fréquentent le boisé situé derrière les installations d’Hydro-Québec sur le boulevard des Chenaux, à Trois-Rivières.

Un règlement municipal prévoit pourtant qu’un propriétaire de chien qui n’a pas le contrôle sur son animal peut écoper d’une amende de 75 $.

La problématique est grandissante. Des marcheurs réclament l’intervention des policiers.

Quand ils arrivent vis-à-vis des enfants, c’est un peu épeurant pour eux et même pour nous, parce qu’on ne sait pas comment ils réagissent chaque fois, souligne un résident du quartier.

Il se dit las d'être chargé, avec son enfant, à répétition par des chiens en liberté.

C’est connu des gens que les chiens marchent avec leur maître sans laisse. Aussitôt qu’on sort du cercle ici, on les rattache et on peut retourner à notre auto, indique une propriétaire de chien, Pascale Saint-Pierre.

La police de Trois-Rivières incite les citoyens à lui téléphoner lorsqu'ils constatent qu'un animal est en liberté.

Si les gens se trouvent en présence d’un animal dangereux ou dont le propriétaire n’a pas le contrôle, on incite les gens à nous appeler rapidement. On a déjà vu des morsures assez graves et même des poursuites au civil. On espère ne pas en venir là, souligne le porte-parole de la police de Trois-Rivières, Luc Mongrain.

Déjections

L'autre problème soulevé par des marcheurs, c'est la présence d'excréments canins en grande quantité le long du sentier. Lors du passage de Radio-Canada, des excréments jonchaient le sol, alors qu’une poubelle pour en disposer se trouvait à moins d’un mètre.

De la matière fécale canine, tout près d'une poubelle.

Le sentier derrière les installations d'Hydro-Québec, près du boulevard des Chenaux, est jonché d'excréments canins.

Photo : Radio-Canada

D’ailleurs, des déjections se trouvaient partout le long de la piste de randonnée pédestre. Des sacs remplis de matières fécales se trouvaient sur le bord du sentier.

On peut être respectueux et tous cohabiter ensemble dans la forêt, estime pour sa part Pascale Saint-Pierre.

D’après un reportage de Jonathan Roberge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Animaux de compagnie