•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blocages ferroviaires : Justin Trudeau est à l'origine de la crise, selon Gary Metallic

Quatre personnes discutent autour d'un feu sur le site du campement érigé sur la voie ferrée.

Des manifestants bloquent la voie ferrée à Listuguj le 22 février.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Courtemanche

Radio-Canada

Les Micmacs de Listuguj n'ont aucune intention de se plier à la demande du premier ministre Justin Trudeau, qui a exigé vendredi que tous les blocages ferroviaires soient démantelés.

Justin Trudeau n'est pas en position d'exiger quoi que ce soit, selon le chef héréditaire du Grand conseil micmac de la Gaspésie, Gary Metallic.

Ce dernier avance plutôt que le premier ministre est à l'origine de la crise qui oppose Ottawa et plusieurs communautés autochtones du pays.

Gary Metallic au campement des Micmacs en soutien à Wet'suwet'en.

Le chef héréditaire du Grand conseil micmac de la Gaspésie, Gary Metallic

Photo : Radio-Canada

C'est ce qu'a affirmé Gary Metallic samedi, en réponse à Justin Trudeau, qui a affirmé vendredi que le fardeau de la résolution de la crise repose sur les épaules des chefs héréditaires wet'suwet'en, qui s'opposent au projet de gazoduc Coastal GasLink.

Les manifestants micmacs de Listuguj n'ont donc aucune intention de démanteler leur campement, érigé sur la voie ferrée depuis maintenant 13 jours.

Gary Metallic indique que le blocage sera levé seulement lorsque ses frères de la Première Nation Wet'suwet'en seront satisfaits, c'est-à-dire qu'ils accepteront de reprendre le dialogue avec Ottawa.

Un campement sommaire, formé de planches de bois et de toiles de plastique, a été érigé sur la voie ferrée.

Le campement des manifestants est toujours en place sur la voie ferrée à Listuguj.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Courtemanche

Samedi, il n'y avait aucun signe des autorités policières près de la barricade. Une évidence, pour le chef héréditaire, qui estime qu'une intervention des policiers autochtones de Listuguj reviendrait à retourner les Micmacs contre eux-mêmes.

Les manifestants micmacs rappellent par ailleurs qu'ils agissent ainsi pour défendre l'environnement.

Avec les informations d'Alexandre Courtemanche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Autochtones