•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fierté Calgary consulte ses membres sur la participation de politiciens au défilé

Une femme lit des commentaires écrits sur des bouts de papier sur un tableau blanc, parsemé de collants de diverses couleurs.

Un système de collants de couleurs était utilisé par les participants pour voter.

Photo : Radio-Canada / Audrey Neveu

Audrey Neveu

L’organisme Fierté Calgary a invité les membres de la communauté LGBTQ2+ de Calgary à se prononcer, samedi, sur la participation des partis politiques et politiciens au défilé de la Fierté 2020. Les années précédentes ont été secouées par des controverses entourant leur participation.

En 2019, Fierté Calgary a interdit la présence de partis politiques, mais a autorisé la communauté à inviter des politiciens à titre individuel.

C’est l’une des trois options qu’elle propose maintenant à la communauté.

Options proposées par Fierté Calgary

  1. Invitation : Les groupes de la communauté LGBTQ2+ peuvent envoyer une invitation à des politiciens à titre individuel.

  2. Aucune restriction : Tous les partis politiques et les politiciens sont les bienvenus.

  3. Processus de jury : Les partis politiques et politiciens qui souhaitent participer au défilé doivent déposer leur candidature auprès de Fierté Calgary, qui leur donnera le feu vert ou non.

Après une heure de débat, l’option du processus de jury semblait plaire à davantage de participants. C’est le premier choix de Jonathan Parks.

Je ne suis pas complètement contre les deux autres options, mais je préfère le processus de jury, parce que certains partis politiques ont des positions religieuses très claires qui vont à l’encontre des droits de la communauté LGBTQ2+, affirme-t-il. Je veux m’assurer que ceux qui participent au défilé nous appuient vraiment.

Sam, qui souhaite seulement être identifiée par son prénom, partage l’opinion de Jonathan Parks.

Ça n'a pas de sens du tout pour moi que des partis qui ne nous appuient pas veulent participer au défilé de la Fierté, affirme-t-elle. Ça n'a pas de sens [pour eux], sauf si ça leur permet d’obtenir des votes.

Elle préfère l’option de l’invitation, parce qu’elle croit que cela lui donnerait plus de contrôle sur le processus.

Une quinzaine de personnes discutent, attablées autour de trois tables.

Des dizaines de participants sont venus débattre et indiquer leurs choix à la Bibliothèque centrale de Calgary, samedi.

Photo : Radio-Canada / Audrey Neveu

Elle souhaite aussi que les entreprises aient à se soumettre au même processus que les politiciens.

Je n’aime pas beaucoup aller au défilé, parce qu’on fait juste regarder défiler des entreprises qui ne s’engagent pas avec la communauté LGBTQ2+ le reste de l’année. Elles s’affichent un jour par année pour avoir de la visibilité et prétendre qu’elles nous appuient. Je veux voir ces groupes nous appuyer le reste de l’année. Que faites-vous tous les autres jours de l’année ?, demande-t-elle.

Fierté Calgary compilera les résultats dans les prochaines semaines et les publiera au début du mois d’avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Communauté LGBTQ+