•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

100 personnes manifestent à Mashteuiatsh contre les gazoducs

Des manifestants marchent avec des affiches.

Une centaine de personnes ont pris part à une manifestation d'appui aux chefs héréditaires Wet'suwet'en à Mashteuiatsh.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon-Lalancette

Radio-Canada

Deux marches pacifiques en appui à la communauté Wet'suwet'en et contre le projet de gazoduc de GNL Québec se sont déroulées à Mashteuiatsh et L'Anse-Saint-Jean samedi midi.

Ils étaient une centaine à Mashteuiatsh et une dizaine à L'Anse-Saint-Jean.

Les manifestants innus s’opposent aux projets Gazoduq et Énergie Saguenay puisque la conduite souterraine qui acheminerait du gaz naturel entre l’Ontario et le Saguenay-Lac-Saint-Jean passerait sur leur territoire ancestral.

Des personnes manifestent devant un tipi.

Environ 100 personnes ont pris part à la manifestation.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Cette manifestation se tient également en appui aux Wet'suwet'en de l’Ouest canadien qui mènent un combat similaire contre le gazoduc de Coastal GasLink.

On veut envoyer un message de solidarité envers les Wet'suwet'en. C'est une manifestation pacifique pour la protection de la mère Terre. On n'hérite pas de la terre de nos ancêtres, on emprunte celle de nos petits-enfants.

Marie-Andrée Gill, organisatrice de la manifestation
Deux personnes tiennent une affiche.

Une manifestation a eu lieu à Mashteuiatsh en appui aux chefs héréditaires Wet'suwet'en et contre le projet de GNL Québec.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Au nom des générations futures, les manifestants innus du Lac-Saint-Jean veulent protéger la terre et l’eau de leur territoire. Il s’agit d’une initiative citoyenne puisque le conseil de bande de Mashteuiatsh ne s’est pas encore prononcé sur le projet de GNL Québec.

J'ai beaucoup de petits-enfants et j'ai deux arrière-petits enfants. Je veux qu'ils vivent sur une terre en santé.

Huguette Volant, manifestante innue
Trois hommes derrière une affiche devant un lac.

Une manifestation a eu lieu à Mashteuiatsh en appui aux chefs héréditaires Wet'suwet'en et contre le projet de GNL Québec.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Des membres de la Coalition Fjord ont participé à cette marche pacifique. Ils se félicitent de voir que le mouvement contre GNL Québec prend de l'ampleur.

C'est sûr que la pression va augmenter dans les prochains mois, jusqu'à ce que le projet soit arrêté. On ne veut pas faire marche arrière.

Adrien Guibert-Barthez, porte-parole de la Coalition Fjord

Plusieurs manifestants ont dénoncé ce «  faux projet  » de transition énergétique. Je pense que c'est important de montrer notre respect pour l'environnement et de passer à autre chose que les énergies fossiles, a expliqué Lydia Cloutier.

Une femme au visage peint tient une affiche devant un lac.

Une manifestation a eu lieu à Mashteuiatsh en appui aux chefs héréditaires Wet'suwet'en et contre le projet de GNL Québec.

Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Manifestation à L'Anse-Saint-Jean

Une dizaine de personnes ont aussi manifesté pour les mêmes raisons aujourd'hui à L'Anse-Saint-Jean. L'événement est organisé par le Collectif du Bas-Saguenay, en réponse à une invitation des manifestants de Mashteuiash à organiser leur propre manifestation. Ils ont d'abord marché le long de la route 170, et se sont ensuite déplacés à la station de ski du Mont-Édouard pour y ériger un kiosque pour faire la promotion de leur point de vue. Ils manifestent à la fois contre le projet de GNL Québec et en soutien aux Premières Nations.

Pour les manifestants, le projet de GNL Québec amènera une augmentation du trafic maritime qui nuira à l'industrie touristique. Ils considèrent aussi important d'appuyer les Autochtones dans leurs revendications.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Autochtones