•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coastal GasLink est priée de reconsulter les Wet'suwet'en

Un paysage enneigé avec une affiche Unistoten dressée au centre d'un tipi en bois.

Le campement Unist'ot'en a été établi en 2010 en Colombie-Britannique et compte des habitants permanents, dont plusieurs fréquentent le centre de guérison.

Photo : Chantelle Bellrichard/CBC

Radio-Canada

Le Bureau d'évaluation environnementale de la Colombie-Britannique donne 30 jours à l’entreprise Coastal GasLink pour renouveler les consultations avec la Première Nation Wet'suwet'en, dont le territoire est traversé par le tracé de son gazoduc avant de soumettre à nouveau son rapport final.

Dans une lettre du mercredi 19 février et obtenue par Radio-Canada deux jours plus tard, le Bureau d'évaluation environnementale explique à Coastal GasLink qu’elle a désormais la responsabilité de fournir plus de détails sur la construction du gazoduc, notamment sur la manière dont ce dernier pourrait affecter le centre de Unist'ot'en situé à proximité.

Le Bureau demande également de préciser comment le savoir traditionnel autochtone sera pris en considération dans ce projet et de fournir de plus amples informations sur la façon dont les consultations seront menées.

Les chefs héréditaires du camp [Unist'ot'en] jusque là au cœur du différend pourront eux aussi discuter de leurs préoccupations avec Coastal GasLink pendant ces 30 jours, indique la lettre.

Le ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique affirme que la période de 30 jours permet aux deux parties d'engager un dialogue ouvert et constructif.

Carte montrant le pipeline traversant le territoire ancestral Wet'Suwet'en d'est en ouest jusqu'au terminal de Kitimat.

Le pipeline traverse le territoire ancestral Wet'Suwet'en d'est en ouest jusqu'au terminal de Kitimat.

Photo : Radio-Canada

Coastal GasLink accepte

Coastal GasLink a affirmé dans un communiqué qu'elle répondrait aux demandes soulevées dans la lettre et tenterait à nouveau de s'engager avec la communauté malgré plusieurs refus des membres du camp Unist'ot'en depuis décembre.

Coastal GasLink espère que l'engagement commencera sous peu pour veiller à ce que les préoccupations de Unist'ot'en soient traitées dans le processus de 30 jours.

Coastal GasLink

Ces consultations supplémentaires n’affecteront pas le calendrier des travaux préparatoires du gazoduc ou de sa construction si elles sont traitées dans un court délai, soit peu de temps après la fin du processus de 30 jours, affirme Coastal GasLink.

Avec les informations de Tanya Fletcher

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale