•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : les restaurants chinois du Grand Vancouver demandent un coup de pouce fiscal

Une assiette avec 6 rouleaux de printemps posée sur une table en bois à côté de quelques sauces.

Les propriétaires de restaurants chinois du Grand Vancouver subissent des pertes commerciales allant jusqu'à 80 % à cause de la crise causée par le coronavirus et de la méfiance qu'elle génère, selon l'Association canadienne de la restauration.

Photo : https://pixabay.com

Radio-Canada

Parce que l’épidémie de coronavirus réduit drastiquement la fréquentation des clients dans les restaurants asiatiques du Grand Vancouver, l’association en soutien aux restaurateurs chinois de la Colombie-Britannique réclame à la province et au fédéral d’alléger leurs factures fiscales.

Les clients désertent les restaurants chinois

Plusieurs propriétaires de restaurants chinois de Metro Vancouver ont signalé une réduction de 50 % à 80 % de leur chiffre d’affaires habituel depuis l'émergence des craintes liées coronavirus, selon l’Association canadienne de la Restauration.

Pour protéger les commerces qu’elle représente et les aider à éviter la faillite, l'Association canadienne de la restauration réclame une dispense des taxes de vente municipales, provinciales et fédérales pour les six prochains mois afin de compenser ces pertes économiques.

Charlie Huang, le président de l'Association affirme que l’impact économique que le coronavirus a sur les commerces locaux n'est vraiment pas nécessaire.

Avez vous déjà vu un seul cas de coronavirus apparaître après la fréquentation d’un restaurant chinois de la province?

Charlie Huang, président, Association canadienne de la Restauration

Si un restaurant chinois ne vous semble pas très hygiénique, évitez-le, mais sachez qu’il y en a d’autres, dit-il.

Incitatifs pour les clients

De son côté, l'Association s’engage à multiplier le développement des services de livraison de nourriture dans l’industrie chinoise de la restauration ainsi qu’à renforcer le contrôle sanitaire pour encourager les clients à continuer de fréquenter ces restaurants.

Avec les informations de Noémie Moukanda

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique