•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des nageurs inquiets pour l’avenir de la piscine du Cégep de Chicoutimi

La piscine.

Les nageurs redoutent la fermeture de la piscine du Cégep de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des utilisateurs réguliers de la piscine du Cégep de Chicoutimi s'inquiètent de l'avenir de l'installation. La piscine construite dans les années 1960 montre des signes de vieillissement.

Ce serait dommage que cette piscine ferme ou qu'elle arrête de fonctionner tout d'un coup parce qu'il y a une pompe qui a brisé et qu'il n'y a plus de pièces pour la remplacer, croit Emmanuel Colomb, un citoyen qui nage cinq fois par semaine dans ce bassin depuis près de 10 ans.

Plus le temps passe, plus les problèmes s'accumulent. Pour ne citer que quelques exemples, le système d'aération de la piscine est désuet, les vestiaires adjacents ont cruellement besoin d'une cure de jeunesse et le fond de la piscine inspire aussi des inquiétudes aux nageurs.

Pour pouvoir redresser la barre, une importante injection de fonds serait nécessaire.

Ça prendrait un investissement de 3 millions pour remettre la piscine à l'état neuf [...] C'est en fin de vie. Il n'y a pas beaucoup d'éléments de la piscine actuelle qui ne nécessiteraient pas un changement majeur.

Éric Émond, directeur des affaires corporatives et des communications, Cégep de Chicoutimi

Au lieu d'éponger une facture aussi salée, les hautes instances du Cégep de Chicoutimi s'affairent plutôt à échafauder un nouveau plan de complexe aquatique comprenant deux bassins de 25 mètres.

Ce projet enchante bien des nageurs qui espèrent de tout coeur que la classe politique l'endossera à son tour. La mairesse de Saguenay, Josée Néron, assure que les élus municipaux sont pleinement conscients de l'urgence d'agir dans ce dossier.

On avait commencé à débroussailler tout ça. Le message, on l'entend très bien. La piscine du Cégep est en fin de vie. Il va falloir bouger, reconnaît-elle.

La durée de vie utile de la piscine du Cégep de Chicoutimi est évaluée à environ trois ans, selon une étude commandée par la direction de l'établissement auprès de la firme d'ingénierie UNIGEC.

D’après le reportage de Catherine Gignac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Natation