•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enlèvement et séquestration : une femme accusée comparaît

Roxanne Muise, une jeune femme dans la vingtaine, lors de son arrivée au palais de justice de Trois-Rivières.

Roxanne Muise a été accusée de voies de fait armées, voies de fait causant des lésions et séquestration.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Roxanne Muise, cette femme accusée dans une affaire d’enlèvement, de séquestration et de voies de fait, était de retour au palais de justice de Trois-Rivières vendredi, dans le cadre des représentations sur la peine.

Roxanne Muise a témoigné vendredi pour raconter sa version des événements.

Elle soutient avoir été agressée sexuellement par un homme en 2018. C’est ce qui aurait incité son conjoint Shawn Wesley Gervais, à planifier une vengeance avec l’aide de son père, Carl Gervais et de son frère, Kurt Gervais.

La victime est un homme dans la vingtaine qui a été battu, ligoté et agressé sexuellement avec un bâton avant d’être abandonné.

Shawn Wesley Gervais a déjà écopé d'une peine de 6 ans d'emprisonnement pour ces mêmes événements.

Roxanne Muise a quant à elle plaidé coupable plusieurs chefs d’accusation; elle est accusée de voies de fait armées, de voies de fait causant des lésions et de séquestration.

Lors de l'audience vendredi, l'avocat de Roxanne Muise a rappelé qu'elle était une femme sans antécédent judiciaire et qu’elle avait trois enfants en bas âge, dont un avec des besoins particuliers.

Me Alexandre Biron a demandé une peine d'emprisonnement discontinue, les fins de semaine.

Une peine qui est trop clémente selon la Couronne, qui demande trois ans de pénitencier, soutenant que se faire justice soi-même est un fait aggravant qui doit être considéré.

Elle a tenté de démontrer que Roxanne Muise a activement participé à la planification du crime, en donnant rendez-vous à la victime dans une chambre d’hôtel et en ouvrant la porte aux trois hommes qui l’ont ensuite agressé. Roxanne Muise a aussi admis avoir nettoyé la chambre d’hôtel par la suite, ce qui démontre selon la Couronne qu’elle était complice.

La juge a pris la cause en délibéré pour rendre la peine qui sera imposée à Roxanne Muise.

L’affaire sera de retour devant les tribunaux le 30 avril prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !