•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entreprise familiale : une relève sur trois générations au Nouveau-Brunswick

Trois personnes.

Sébastien Firth, Nicholas Landry et Francis Landry.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Radio-Canada

À Balmoral au Nouveau-Brunswick, les trois petits-enfants du fondateur d’une entreprise familiale se relèvent les manches pour assurer sa pérennité. C’est une troisième génération qui se prépare à un jour contrôler les destinées de la compagnie fondée par leur grand-père.

Armand Landry a mis sur pied A. L. P. A. Equipment en 1976. Après des débuts modestes, l’entreprise est graduellement devenue un concessionnaire majeur d'équipement forestier et de construction. Elle emploie 130 personnes à Balmoral et dans ses succursales d’Edmundston et Fredericton au Nouveau-Brunswick, ainsi qu’à Truro en Nouvelle-Écosse.

Le patriarche est toujours actif dans l'entreprise qu’il a créée, mais les activités sont à présent surtout menées par sa fille Linda et son fils Serge.

Voilà qu’une troisième génération participe à l’entreprise familiale.

Francis Landry.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Francis Landry.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Ces trois dernières années, Francis, Sébastien et Nicholas ont tour à tour intégré les rangs d’A. L. P. A. à leur sortie de l’université. Un quatrième petit-fils viendra les rejoindre.

Il y a des gens qui disent que la première génération commence la compagnie, la deuxième la fait croître... mais le proverbe arrête là, souligne Francis Landry. La troisième génération, ça n’arrive pas assez souvent pour qu'il y ait un proverbe pour ça. C'est vraiment le challenge.

Ici, ce défi s’accomplit en intégrant graduellement dans un poste clé chaque nouveau venu.

Sébastien Firth.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sébastien Firth.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Sébastien, apprenti ingénieur mécanique, travaille aux plans et à la fabrication de la Landrich, une abatteuse forestière fabriquée à Balmoral. Francis est au département des ventes et assure le financement des équipements pour la clientèle. Le dernier arrivé, Nicholas, se voit confier des projets spéciaux sous la supervision des chefs de départements.

On a tous le même focus, que ce soit moi, mon petit frère ou mes cousins. C'est de continuer de grossir la compagnie, et de l'amener le plus loin qu'on peut. On a tous la même ambition, je pense, et on est bien heureux de pouvoir relever le défi, relate Sébastien.

Nicholas Landry.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nicholas Landry.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Nicholas vante quant à lui la belle synergie entre les trois jeunes hommes. On a chacun nos forces, explique-t-il.

Le chemin est encore long avant la journée où ce sera nous qui serons en charge de la compagnie, reconnaît Francis Landry. Mais le beau côté, c'est que ça nous donne amplement le temps d'apprendre et d'accroître nos connaissances et nos capacités pour vraiment être prêts lorsque le jour viendra.

D’après le reportage de Serge Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Famille