•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Délais à la CNESST : le ministre exige des cibles et de la transparence

Bâtiment du siège social du CNESST

Le siège social de la CNESST, à Québec

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Le ministre du Travail, Jean Boulet, exige des cibles claires de réduction des délais de traitement des dossiers à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST). Il demande également de la transparence de la haute direction envers le public.

Le ministre et Manuelle Oudar, présidente du conseil d'administration et chef de la direction de la CNESST, se sont rencontrés vendredi midi, à Montréal.

Cette réunion a été convoquée par le ministre à la suite d'une série de reportages de Radio-Canada sur des problèmes soulevés au sein de l'organisation parapublique.

On y faisait notamment état d'une explosion des délais de traitement des réclamations après une lésion professionnelle, ainsi que de nombreux problèmes provoqués par une réforme administrative déployée l'été dernier.

Si M. Boulet insiste depuis le début sur l'indépendance de la CNESST, il a tout de même demandé à Mme Oudar, vendredi, d'établir les cibles qui apparaissent les plus cruciales et fondamentales afin de corriger la situation le plus rapidement possible.

Le ministre en entrevue à la caméra.

Le ministre Jean Boulet

Photo : Radio-Canada

Il souhaite que la direction établisse des indicateurs afin de mesurer la progression et l'amélioration des délais d'admissibilité, lesquels ont quadruplé ces derniers mois.

Rencontre constructive

Il y a un mois, le ministre s'en remettait à la direction et se disait satisfait par le plan d'action mis en place l'automne dernier pour diminuer la pile de réclamations en attente, qui frôlait les 17 000 dossiers. Je veux qu'on aille plus loin que ça, a-t-il dit vendredi.

Il croit que la CNESST a tout avantage à communiquer avec les médias pour faire part des progrès et des mesures qui seront mises en place afin de respecter les déclarations de service aux citoyens. Je vais demeurer attentif et vigilant, a-t-il promis, soulignant qu'il était malgré tout rassuré après sa discussion avec Manuelle Oudar.

La CNESST est en mode solution et est en mode collaboration.

Nicolas Bégin, porte-parole de la CNESST

Du côté de la CNESST, le porte-parole Nicolas Bégin a parlé d'une rencontre très constructive entre sa patronne et le ministre Boulet.

Mme Oudar, c'est quelqu'un qui a à cœur d'offrir un service à la clientèle de haute qualité. C'est aussi quelqu'un qui a à cœur le bien-être de ses employés, a-t-il dit, sans s'avancer sur les mesures qui seront mises en place.

Respect des règles

Sur les irrégularités révélées par Radio-Canada sur la nomination de certains cadres, le ministre Jean Boulet a demandé à ce que la CNESST se conforme aux recommandations de la Commission de la fonction publique.

Mme Oudar m'a confirmé que les dispositions nécessaires allaient être prises afin de se conformer aux décisions de la fonction publique, a affirmé le ministre après la rencontre. Moi je veux m'assurer que la CNESST respecte les décisions, a-t-il rapporté vendredi après sa rencontre.

Selon la Commission, la CNESST n'a pas appliqué toutes les recommandations formulées dans deux décisions récentes.

Une de ces enquêtes avait établi qu'une cadre n’était pas qualifiée pour occuper de façon permanente un poste de direction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !