•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation sur une voie ferrée à Moncton

Manifestants réunis sur une voie ferrée en hiver.

Manifestation sur la voie ferrée dans le quartier industriel Caledonia, à Moncton au Nouveau-Brunswick, le 21 février 2020.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

Radio-Canada

L'occupation d'une partie d'une voie ferrée de Moncton, au Nouveau-Brunswick, s'est déroulée dans le calme vendredi après-midi.

Un groupe de manifestants s'est réuni en début d'après-midi pour démontrer son appui aux chefs héréditaires de la Première Nation Wet'suwet'en, qui s’opposent au gazoduc Coastal GasLink en Colombie-Britannique.

Affiche, drapeaux et manifestants sur une voie ferrée enneigée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une affiche exprimant le soutien de la Première Nation d'Elsipogtog, le 21 février 2020 à Moncton au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

Il s’agit, disent-ils, de faire respecter les droits ancestraux des Autochtones sur le territoire et de revoir les processus de consultations lors de l’approbation d’un projet énergétique.

Manifestants réunis sur une voie ferrée en hiver.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Manifestation sur la voie ferrée dans le quartier industriel Caledonia, à Moncton au Nouveau-Brunswick, le 21 février 2020.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

L’opposition à ce projet de pipeline et à son approbation a engendré d’un bout à l’autre du pays des manifestations qui prennent habituellement la forme du blocage de chemins de fer.

Manifestants réunis sur une voie ferrée en hiver.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Manifestation sur la voie ferrée dans le quartier industriel Caledonia, à Moncton au Nouveau-Brunswick, le 21 février 2020.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

Vendredi en fin d'après-midi à Ottawa, le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que les barricades devaient maintenant être démantelées et que les blocages ferroviaires devaient prendre fin.

Drapeaux mi'kmaq et acadien plantés dans la neige autour des rails d'un chemin de fer.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Drapeaux mi'kmaq et acadien sur la voie ferrée dans le quartier industriel Caledonia, à Moncton au Nouveau-Brunswick, le 21 février 2020.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

Les personnes rassemblées vendredi sur la voie ferrée dans le parc industriel Caledonia, à Moncton, ont installé quelques affiches. On y voit flotter le drapeau mi’kmaq, le drapeau des Warriors mohawks, le drapeau acadien et celui du Nouveau-Brunswick.

Campement près d'une voie ferrée enneigée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Manifestation sur la voie ferrée dans le quartier industriel Caledonia, à Moncton au Nouveau-Brunswick, le 21 février 2020.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

Selon une manifestante, des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) se sont présentés avec des papiers entre 15 h et 16 h et leur ont demandé de quitter les lieux. Elle a dit que le groupe ne prévoyait pas revenir.

Un chemin de fer à la brunante.

À Moncton, les manifestants ont quitté les lieux en fin d'après-midi.

Photo : Radio-Canada / Rose St-Pierre

Les participants sont partis peu après 17 h, selon les responsables du Canadien National (CN) rencontrés sur les lieux.

Avec les renseignements de Rose St-Pierre

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.