•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Îles-de-la-Madeleine, région vedette de Montréal en Lumière

Une grande roue et une structure d'igloo sont entourées de centaines de personnes réunies au centre-ville de Montréal, illuminé, la nuit.

La Nuit blanche à Montréal en lumière (archives)

Photo : Frédérique Ménard-Aubin

Marie-Jeanne Dubreuil

Les Îles-de-la-Madeleine sont à l’honneur lors des festivités de Montréal en Lumière, qui ont débuté jeudi dans la métropole. Après la Côte-Nord, le festival montréalais a désigné l’archipel madelinot comme région vedette de sa programmation.

La présence madelinienne est portée par la Stratégie d’attraction des personnes de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine et vise à encourager les visiteurs à envisager de s'établir sur l’archipel. La délégation en profite pour mettre en valeur des produits locaux.

On veut parler à tout le monde qui est susceptible de déménager, que ce soit un Madelinot qui s’est expatrié, quelqu’un qui connaît déjà les Îles-de-la-Madeleine par le tourisme et qui pourrait regarder les possibilités d’y vivre ou quelqu’un qui n’y a jamais mis les pieds et qui pourrait découvrir le type de vie qu’il pourrait y avoir, explique la coordonnatrice de la Stratégie d’attraction des personnes, Josianne Pelosse.

La Municipalité aura notamment un conteneur, installé sur la Place des Festivals, avec une cabine photo interactive, un« photobooth », qui permet au participant de choisir l’île où il se verrait habiter en arrière-plan et les motifs qui feraient en sorte qu’il s’installerait sur l’archipel.

Lors de la réception de la photo, le participant reçoit, en même temps, les offres d’emploi ouvertes sur l’archipel.

Ça se veut très ludique, mais l’idée, c’est vraiment de projeter sa vie aux Îles.

Josiane Pelosse, coordonnatrice de la Stratégie d’attraction des personnes

La cabine photo propose uniquement des arrière-plans hivernaux pour briser l’image estivale qui est normalement véhiculée des Îles-de-la-Madeleine.

On veut montrer que la vie est bonne 12 mois par année sur l’archipel et d’atteindre un public qui est un peu plus axé sur le plein air et l’extérieur, puisque c’est ce qui se rapproche le plus des Îles, indique Mme Pelosse.

Elle ajoute que la tenue du kiosque au sein d’un festival hivernal ajoute un effet d’autant plus intéressant.

Les Îles-de-la-Madeleine

Les Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Parmi les autres éléments madeliniens de la programmation de Montréal en Lumière, l’association bioalimentaire le Bon goût frais des Îles tient un kiosque au sein du Quartier Gourmand. Accompagnée par des producteurs madelinots, l’association espère faire connaître le côté gourmand de l'archipel.

Des activités intérieures sont aussi prévues, notamment un 5 à 7 artistique avec l’atelier-boutique À Marée Basse et des conférences du maire Jonathan Lapierre.

La Stratégie d’attraction des Îles affirme avoir déjà reçu plusieurs adresses courriel de personnes intéressées à déménager dans l’archipel.

Le Festival Montréal en Lumière attire environ 1,3 million de visiteurs chaque année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Divertissement