•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Loi sur les élections : des changements pour faciliter les candidatures en Nouvelle-Écosse

Affiche jaune d'Élections Nouvelle-Écosse avec une flèche pointant vers un bureau de vote.

Avant les élections fédérales d'octobre, les résidents de trois circonscriptions provinciales de la Nouvelle-Écosse sont appelés aux urnes pour des élections complémentaires le 3 septembre.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

En Nouvelle-Écosse, le ministre de la Justice a déposé vendredi un projet de loi visant à apporter une quarantaine de modifications à la Loi sur les élections avant les prochaines élections provinciales.

Selon le ministre Mark Furey, cette mise à jour de la loi facilitera notamment la tâche des personnes désirant être candidates à une élection.

L’une des modifications proposées permettrait à des candidats de se faire rembourser certaines dépenses raisonnables de campagne liées à la garde d’enfants; aux soins apportés à un enfant, un conjoint, une personne handicapée, un aîné; ou liées au handicap d’un candidat.

Kevin Murphy en uniforme de président de la chambre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Kevin Murphy, président de l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse.

Photo : CBC / Jean Laroche

Ces propositions sont d’ailleurs bien accueillies par le président de l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse, Kevin Murphy, ainsi que par la députée Claudia Chender.

M. Murphy, qui est le seul président d’une législature provinciale à être en fauteuil roulant, estime que la société a besoin que les personnes handicapées soient mieux représentées à tous les paliers du gouvernement, et que les nouvelles mesures proposées vont atténuer certains obstacles propres aux handicapés qui veulent s’impliquer en politique.

Pour Claudia Chandler, députée néo-démocrate de Dartmouth-Sud, les modifications proposées à la loi contribueraient à encourager plus de candidatures féminines aux élections. À l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse, 15 sièges sont occupés par des femmes et 34 par des hommes.

Claudia Chender.

Claudia Chender, députée néo-démocrate de Dartmouth-Sud.

Photo : CBC / Robert Short

Plusieurs des changements proposés à la Loi sur les élections entourent l’implémentation du vote par Internet. Le directeur général des élections en Nouvelle-Écosse, Richard Temporale, indique que le vote électronique sera limité aux électeurs néo-écossais membres des Forces armées canadiennes qui se trouvent à l’extérieur de la province au moment de l’élection. Il ignore cependant si la technologie pourra être mise en place avant le prochain scrutin.

Enfin, identifier le sexe d’une personne sur la liste électorale ne serait plus requis par la loi, selon les modifications proposées.

Le gouvernement veut que ces changements soient adoptés avant la prochaine élection générale. La Nouvelle-Écosse est la seule province au Canada qui n’a pas encore d’élections à date fixe, mais un scrutin est attendu d’ici la fin de 2021.

Avec des renseignements de Jean Laroche, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Politique provinciale