•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fausse infirmière plaide non coupable

Nathalie Bélanger

Nathalie Bélanger

Photo : Facebook

Radio-Canada

Nathalie Bélanger, une femme qui aurait travaillé illégalement comme infirmière à l’hôpital de Jonquière pendant 20 ans, a été représentée par son avocat vendredi matin au palais de justice de Chicoutimi.

Pour l’instant, elle est présumée innocente jusqu’à preuve du contraire, donc madame sera présente en temps et lieu, a déclaré Luc Tourangeau au palais de justice de Chicoutimi. L’avocat a plaidé non coupable au nom de sa cliente.

Celle-ci fait face à neuf chefs d’accusation, dont usurpation d’identité et production de faux documents. Nathalie Bélanger aurait utilisé l’identité d’une autre infirmière de la région qui porte le même nom qu’elle pour se faire passer elle-même pour une infirmière pendant 20 ans.

Madame ne reconnaît aucunement sa culpabilité et demande à ce que la preuve lui soit montrée pour qu’elle puisse prendre une position définitive par la suite.

Luc Tourangeau, avocat de Nathalie Bélanger

Luc Tourangeau a indiqué qu’il aurait besoin de plusieurs semaines pour étudier la preuve, qui est très volumineuse dans ce dossier.

La cause sera de retour en cour le 23 avril pour la suite des procédures.

En plus des chefs criminels, Nathalie Bélanger fait aussi face à une poursuite de 683 000 $ de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. On lui reproche d’avoir exercé illégalement la profession d’infirmière. Elle aurait pratiqué au bloc opératoire de l’hôpital de Jonquière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé