•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le service d'obstétrique de l'Hôpital du Pontiac fermera pendant 6 mois

Josée Filion entourée de caméras lors d'un point de presse.

Josée Filion, présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais, a annoncé la fermeture du service d'obstétrique jusqu'au mois de septembre.

Photo : Radio-Canada / Jacques Corriveau

Radio-Canada

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais a annoncé une fermeture temporaire d'au moins six mois du département d'obstétrique de l'hôpital de Shawville, dans le Pontiac, à partir de vendredi à 20 h.

Le département d'obstétrique du Pontiac a été fermé temporairement à 14 reprises depuis le mois d'août dernier, en raison d'un manque criant de personnel. Il n'y a plus que trois infirmières formées en obstétrique, alors qu'il en faudrait 12 pour offrir des soins complets et sécuritaires aux mères et aux bébés du Pontiac.

C'est impensable de poursuivre, comme depuis quelques mois, en ouvertures et fermetures, a avancé Josée Filion, présidente-directrice générale du CISSS de l'Outaouais, lors d'un point de presse vendredi. Ceci crée de l'anxiété pour les futures mamans et leurs familles.

Josée Filion entourée de caméras lors d'un point de presse.

Josée Filion, présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais, a annoncé la fermeture du service d'obstétrique jusqu'au mois de septembre.

Photo : Radio-Canada / Jacques Corriveau

Pendant cette interruption, les mères pourront avoir un suivi de grossesse avec leur médecin ou une équipe de sages-femmes dans le Pontiac. Elles devront toutefois accoucher à l'Hôpital de Gatineau ou à la Maison de naissances de l'Outaouais.

Nous estimons que nous avons besoin d'une période d'au moins six mois pour rebâtir l'équipe. Je veux être claire, c'est une pause. Ce n'est pas définitif.

Josée Filion, présidente-directrice générale du CISSS de l'Outaouais

Rappelons qu’en novembre, une infirmière du département suggérait déjà que le service ferme de manière temporaire pour que le personnel essoufflé se repose un peu et pour assurer des services sécuritaires. Son appel semble avoir été entendu trois mois plus tard.

Un défi colossal

La direction du CISSS compte se lancer dans une grande séduction pour recruter des infirmières. Notre souhait est d'avoir huit infirmières au mois de septembre [...] notre lueur d'espoir, c'est l'arrivée des infirmières qui seront diplômées aux mois de mai et juin , a précisé Mme Filion, tout en reconnaissant que ces diplômées devront encore être formées en obstétrique pendant trois mois.

Un panneau bilingue annonçant l'urgence de l'hôpital.

Le Centre hospitalier du Pontiac, à Shawville, offre des services en anglais et en français.

Photo : Radio-Canada

Mme Filion reconnaît que le défi de recrutement est colossal et ne concerne pas que les infirmières.

Deux des cinq médecins accoucheurs ont aussi quitté l'unité à la fin de l'année et le CISSS de l'Outaouais n'a toujours pas réussi à les remplacer. Le CISSS dit avoir besoin de quatre médecins pour rouvrir en septembre.

Les réactions politiques

André Fortin, le député de Pontiac et porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, a immédiatement réagi à cette annonce.

Je suis furieux, cela fait des mois que cette situation est connue par les gens du CISSS et la ministre de la Santé, cela fait des mois qu'on trouve des solutions temporaires [...] mais on n'a pas touché au nœud du problème : il faut améliorer les conditions de travail des infirmières en Outaouais et particulièrement dans le Pontiac, a indiqué M. Fortin.

Plan rapproché de M. Fortin.

André Fortin, député libéral de Pontiac, exige un rapport mensuel sur l'évolution de la situation au sein du département d'obstétrique de l'hôpital du Pontiac.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le député de Pontiac estime que la fermeture temporaire est loin d'être idéale pour les mères et les familles du Pontiac. Il exige un rapport mensuel sur l'évolution de la situation au sein du département d'obstétrique de l'hôpital.

La ministre McCann répond à une question à l'Assemblée nationale.

Le cabinet de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, dit comprendre que cette pause soulève de l'inquiétude dans la région du Pontiac.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Le cabinet de la ministre de la Santé, Danielle McCann, a réagi par voie de communiqué vendredi après-midi. Soyez rassurés : nous n’avons aucunement l’intention d’abandonner les mamans du Pontiac; nous allons accompagner le CISSSO et le personnel afin que le service d’obstétrique se reconstruise sur des bases solides et soit maintenu à long terme, indique le cabinet.

Le ministre responsable de la région de l'Outaouais parle pour sa part d'une décision courageuse du CISSS de l'Outaouais.

Ce n'est pas le scénario idéal, mais c'est le meilleur scénario dans les circonstances. On ne peut pas se promener comme ça d'un bris de service à une réouverture et on ne peut pas laisser les femmes du Pontiac dans l'incertitude, a affirmé Mathieu Lacombe.

Avec les informations de Laurie Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !