•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Licenciement important à l'Agence de réglementation de l'énergie

Un gros plan sur une affiche métallique où est inscrit : « Alberta Energy Regulator ».

L'an dernier, trois organismes de surveillance gouvernementaux ont accusé l'AER d'avoir utilisé à tort des fonds publics pour créer le centre international ICORE. Ils reprochent à l'ancien directeur général Jim Ellis d'avoir démontré « un mépris inconsidéré et délibéré » pour la bonne gestion des fonds publics.

Photo :  CBC / Kyle Bakx

Radio-Canada

L'Agence de réglementation de l'énergie a licencié 200 personnes en lien avec une restructuration annoncée précédemment.

En janvier, le président-directeur général par intérim de l’agence, Gordon Lambert, avait annoncé une restructuration lors de laquelle des dizaines de personnes avaient perdu leur emploi.

Selon lui, la nouvelle structure est plus simple, avec moins de hiérarchie, moins de duplication et plus d'intégration.

L’AER est sous la loupe depuis que le vérificateur général avait relevé, en octobre dernier, des irrégularités dans sa gestion.

Le gouvernement provincial avait notamment réagi en réduisant son financement de 22 %, et en mettant à pied le conseil d'administration de l'AER.

L' Agence de réglementation de l'énergie, financée par des prélèvements qui proviennent de l'industrie énergétique albertaine, a pour rôle de s'assurer que celle-ci se développe de façon sûre et respectueuse de l’environnement.

Avec les informations de Sarah Rieger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Énergie