•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Remparts renversent le Drakkar à Baie-Comeau

Des joueurs de hockey sur une patinoire.

Le Drakkar a accueilli les Remparts de Québec (archives)

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Marlène Joseph-Blais

Les Remparts de Québec ont battu le Drakkar par la marque de 4 à 2 devant 1 413 spectateurs à Baie-Comeau, jeudi.

C'est une cinquième défaite consécutive pour les Nord-Côtiers qui occupent le 14e rang du classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), tout juste devant les Remparts.

C'est Théo Rochette qui a joué les héros pour Québec en marquant trois buts. Le gardien du Drakkar, Lucas Fitzpatrick, s'est tout de même montré solide en repoussant 30 des 33 rondelles dirigées vers lui, ce qui lui a valu la deuxième étoile.

Lors du point de presse diffusé sur la page Facebook du Drakkar après le match, l'entraîneur-chef Jon Goyens a reconnu que la partie avait pourtant bien commencé. Le Drakkar menait 2 à 0 au milieu de la deuxième période. On commence le match, c'est un match plate un peu, mais c'est de ça qu'on a besoin en ce moment, a-t-il dit.

Période difficile

Le Drakkar traverse une période difficile avec une seule victoire en 14 parties.

L'entraîneur-chef considère que son équipe n'arrive pas à exécuter le plan de match pendant les 60 minutes de jeu. On va chercher deux buts, on a de la confiance, mais là on retombe dans la même trappe. Tout à coup, on arrête de jouer, a-t-il affirmé.

L’entraîneur-chef du Drakkar de Baie-Comeau, Jon Goyens, en pleine action pendant un match

Jon Goyens entraîneur-chef du Drakkar de Baie-Comeau

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Jon Goyens n'est pas prêt à dire que ses joueurs ne fournissent pas les efforts nécessaires pour obtenir des victoires. Selon lui, le manque d'expérience et de maturité explique en partie les insuccès de l'équipe, mais il s'attribue aussi une part de la responsabilité.

Il y a quelque chose que je ne fais pas ou il y a une façon que je ne communique pas. C'est évident parce qu'il y a une connexion qui n'est pas là en ce moment. Je vais m'évaluer avant de blâmer juste les joueurs.

Jon Goyens, entraîneur-chef du Drakkar de Baie-Comeau

Le meilleur marqueur du Drakkar n'était pas en uniforme jeudi soir. Nathan Légaré purgeait une suspension d'un match pour avoir fait basculer un joueur lors de la rencontre précédente disputée contre les Tigres de Victoriaville.

Le Drakkar recevra les Foreurs de Val-d'Or au Centre Henry-Leonard samedi après-midi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Hockey junior