•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le festival Yukon Sourdough Rendezvous sans cabane à sucre

Une foule devant un kiosque qui affiche « cabane à sucre ».

La traditionnelle cabane à sucre de l'Association franco-yukonnaise ne sera pas sur le site du festival Sourdough Rendezvous cette année.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Claudiane Samson

Les Yukonnais pourront de nouveau profiter ces prochains jours du festival annuel Sourdough Rendezvous en l'absence toutefois de certaines activités phares des années passées.

Le festival célèbre depuis 56 ans l’époque de la Ruée vers l’or en tenant pendant tout le mois de février des activités telles que des spectacles de danseuses de cancan, couronnement d’une reine ou concours de lancer de la hache.

Montage photo d'accessoires.

Les accessoires essentiels du festival Yukon Sourdough Rendezvous: plumes aux cheveux, chemise carreautée et jarretières.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Depuis deux ans toutefois, faute de financement surtout, le spectacle aérien, le spectacle de feux d’artifice ainsi que le très populaire concours de sculptures sur neige ont été retirés de la programmation.

Cette année, c’est au tour du kiosque de la cabane à sucre de briller par son absence. La tradition tenue depuis les années 1980 par des bénévoles de l’Association franco-yukonnaise (AFY) était devenue la plus grande campagne de financement de l'organisme qui utilisait les revenus pour la tenue d’autres activités communautaires au cours de l’année.

Des mains tenant des bâtonnets de tire d'érable.

Les tirettes d'érable de l'Association franco-yukonnaise sont devenues au fil des ans une tradition du festival Yukon Sourdough Rendezvous.

Photo : Radio-Canada / Philippe Morin

Le responsable du secteur culturel de l’Association franco-yukonnaise, Roch Nadon, explique que le changement de site ces dernières années a forcé l’AFY à s’interroger puisque l’espace disponible n’était plus suffisant pour les installations de la cabane à sucre.

« On [demeure] associés avec les Rendezvous, mais le site a changé depuis les dernières années, puis on a vu une baisse de l'achalandage », explique-t-il.

Ce sont des éléments qui m'ont amené cette année à dire on va essayer d'offrir quelque chose de différent, de plus complet, afin de vraiment atteindre nos objectifs de partager notre culture canadienne-française, francophone, avec les Yukonnais, les visiteurs qui viennent aux Rendezvous.

Roch Nadon, directeur du secteur culturel de l'AFY

L’AFY organise donc un déjeuner de type cabane à sucre au Centre de la francophonie vendredi matin seulement de 9h à 14h avec au menu des fèves au lard, cretons et tartes au sucre, le tout accompagné de sirop d’érable.

« On a la permission de la ville de bloquer une partie de la rue donc on va monter une tente avec l’écriteau cabane à sucre, donc les gens auront le choix d’être à l’intérieur ou de prendre une tirette », ajoute M. Nadon.

L’expérience culturelle, selon lui, sera plus complète avec de la musique et des activités pour les enfants.

Des changements positifs selon l’organisation

La directrice générale du festival Sourdough Rendezvous, Saskrita Shresthra, croit de son côté que les changements apportés ces dernières années améliorent l’expérience des festivaliers.

Stationnement enneigé avec deux tables de pique-nique.

Le site du festival Yukon Sourdough Rendezvous en préparatifs jeudi.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Le site du Centre culturel Kwanlin Dün permet, dit-elle, aux gens de pouvoir se réchauffer à l’intérieur de façon à pouvoir poursuivre les activités extérieures ensuite. « Je crois que la disposition permettra aux gens de se sentir davantage dans un carnaval où tout est plus rapproché et plus fluide », souligne Mme Shresthra.

La directrice admet que l’événement est en période de réflexion, avec un tout nouveau plan stratégique et un repositionnement de la marque de commerce l’an prochain.

Saskrita Shresthra sourit en regardant au loin.

La directrice générale du festival Yukon Sourdough Rendezvous, Saskrita Shresthra, veut s'assurer que le festival soit inclusif et que tout le monde y trouve quelque chose.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Les Rendezvous ont 56 ans. Il y a donc beaucoup de traditions qu’on veut préserver. Nous souhaitons honorer les racines du festival, mais nous devons aussi admettre qu’il y a un changement de générations et que Whitehorse a changé.

Saskrita Shresthra, directrice générale, Yukon Sourdough Rendezvous

Saskrita Shresthra souhaite d’abord et avant tout que tout le monde puisse y trouver son compte, les jeunes familles comme les autres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Vacances et sorties