•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Glen Savoie nommé ministre de la Francophonie au Nouveau-Brunswick

Le député progressiste-conservateur Glen Savoie devient ministre responsable de la Francophonie au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada

Blaine Higgs a nommé deux ministres pour remplacer Robert Gauvin. Le député progressiste-conservateur de Saint-Jean-Est, Glen Savoie, devient ministre responsable de la Francophonie et le député de Riverview Bruce Fitch, ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture.

Nous sommes déterminés à atteindre nos objectifs en tant que gouvernement et à prendre les meilleures décisions dans l’intérêt des gens du Nouveau-Brunswick. Je suis convaincu que nous avons un Cabinet solide qui travaillera en vue de faire progresser notre gouvernement, affirme le premier ministre Blaine Higgs à la suite de ces nominations.

Il n'y aura pas de nomination aux fonctions de vice-premier ministre pour le moment.

Les deux nouveaux ministres succèdent à Robert Gauvin, qui a quitté le caucus progressiste-conservateur il y a une semaine. M. Gauvin était ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture, ainsi que ministre responsable de la Francophonie. Celui qui est maintenant député indépendant de Shippagan-Lamèque-Miscou était le seul francophone au sein du gouvernement de Blaine Higgs.

L'héritier d'une double culture

Glen Savoie est député de Saint-Jean-Est depuis 2010. Il est aussi leader parlementaire du gouvernement, président du Comité permanent des corporations de la Couronne et du Comité permanent des prévisions et de la politique budgétaires, et vice-président du Comité permanent de la procédure, des privilèges et des hauts fonctionnaires de l’Assemblée.

Blaine Higgs assure que Glen Savoie est un francophone.

Glen Savoie est un francophone, dit Blaine Higgs. Ses racines sont au Nouveau-Brunswick. Il est un individu dévoué et je suis persuadé qu’il apportera sa contribution.

Le principal intéressé se décrit plutôt comme l'héritier d'une double culture. Moitié de mon héritage est francophone, moitié de mon héritage est anglophone, expose Glen Savoie.

M. Savoie aura pour mission de représenter le gouvernement lors des événements nationaux et internationaux, affirme Blaine Higgs. Et il fera ce que Robert faisait avant, ajoute-t-il.

Glen Savoie soutient qu'il saura relever les nouveaux défis auxquels il fera face.

À cause de mes compréhensions de la situation avec les francophones ici au Nouveau-Brunswick, je peux faire en avance les issues et les soucis de les gens de la francophonie.

Glen Savoie, nouveau ministre de la Francophonie dans le Cabinet de Blaine Higgs

Ce nouveau ministre restera aussi leader parlementaire du gouvernement conservateur.

Je suis vraiment plaisé [heureux] d'avoir cette position, je veux tellement remercier le premier ministre, parce que je pense que ça démontre qu'il a un[e] passion pour les gens francophones, conclut le député de Saint-Jean-Est.

La SANB s’interroge sur le mandat du ministre Savoie

La Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) dit voir d’un bon oeil la nomination d’un nouveau ministre responsable de la Francophonie, mais elle se pose certaines questions quant à son mandat.

Au Nouveau-Brunswick, les nouveaux ministres ne reçoivent aucune lettre de mandat lors de leur entrée en fonction ; du moins, aucune lettre n’est rendue publique. Est-ce que ce nouveau ministre aura un réel mandat ainsi que le budget et les ressources humaines nécessaires pour le réaliser? Ou sera-t-il, comme M. Gauvin avant-lui, traité comme un symbole au sein de l’administration à être écarté lors de la prise de décisions importantes qui affectent l’ensemble des citoyens de cette province? demande le président de la SANB, Robert Melanson.

Robert Melanson donne une conférence de presse dans l'hôtel de ville de Moncton

Le président de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick, Robert Melanson, dit souhaiter « un réel mandat » pour le nouveau ministre responsable de la Francophonie (Archives).

Photo : Radio-Canada

L’organisme souhaite l’occasion de rencontrer Glen Savoie dans les plus brefs délais.

Le politologue Mario Lévesque rappelle que le nouveau ministre de la Francophonie risque de ne pas être en poste très longtemps dans un contexte de gouvernement minoritaire et d'une possibilité de déclenchement d'élections.

On va avoir une nouvelle élection, observe M. Lévesque. Je ne dépenserais pas beaucoup du temps sur ça non plus.

Bruce Fitch : un politicien d'expérience

Bruce Fitch, un des politiciens qui cumule le plus d'expérience à l'Assemblée législative, accède aussi au cabinet à titre de ministre du Tourisme.

Bruce Fitch de profil à la caméra, devant la salle de nouvelles de Radio-Canada Acadie.

Bruce Fitch, député progressiste-conservateur de Riverview.

Photo : Radio-Canada

Le député de Riverview depuis 2003 a obtenu plusieurs portefeuilles au cours de sa carrière politique, dont les suivants : énergie, justice, environnement, gouvernements locaux et développement économique.

Depuis l'an dernier, il siégeait comme simple député d'arrière-ban.

Un ministre de plus au Cabinet Higgs

Les libéraux déplorent l'ajout d'un ministre supplémentaire au cabinet.

On se retrouve avec un Cabinet extrêmement élargi, il y a seulement deux ou trois députés de ce caucus-là qui n'ont pas de ministère, remarque Benoit Bourque, député libéral de Kent-Sud.

Le chef du Parti vert, quant à lui, estime que le choix de Bruce Fitch au tourisme est bon. Le choix de Glen Savoie le laisse toutefois perplexe.

Il estime que le premier ministre aurait dû nommer ministre responsable de la Francophonie un ou une députée plus expérimentée à cause de la nature diplomatique de ces fonctions à l'échelle internationale.

Pour la Francophonie, j'ai un peu d'inquiétude, parce que ça, c'est un poste en réalité qui est diplomatique, avance-t-il.

Mais tous ces changements pourraient être de courte durée, si des élections sont déclenchées le mois prochain.

Avec des renseignements de Nicolas Steinbach et de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale