•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles priorités pour le financement communautaire à Ottawa

La façade du Centre de ressources communautaires Orléans-Cumberland. Une voiture noire est stationnée devant.

Le Centre de ressources communautaires Orléans-Cumberland reçoit du financement de la Ville d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Comité des services communautaires et de protection d'Ottawa a approuvé jeudi des changements dans l'octroi du financement aux organismes communautaires. Ceux qui viennent en aide aux francophones, aux Premières Nations, aux femmes et à la jeunesse seront maintenant parmi les priorités de cette enveloppe de 25 millions de dollars.

Depuis près de 20 ans, plus d'une centaine d'organismes communautaires se partagent les fonds du Programme de financement communautaire, établi en 2001. Mais les priorités de ce programme viennent d'être révisées. Les fonds seront seulement alloués d'une façon différente, en fonction des groupes et des quartiers. L'enveloppe reste la même, mais des centaines d'autres organisations à but non lucratif pourront maintenant espérer obtenir une part du gâteau.

Tout le monde doit faire une nouvelle demande , a rappelé le conseiller municipal et membre du Comité des services communautaires Mathieu Fleury. Les décisions seront prises en juin.

Nous voyons les priorités changer chaque année.

Mathieu Fleury, conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier

Ce sont les budgets 2021 et subséquents qui seront touchés par les changements.

Mathieu Fleury en entrevue dans l'hôtel de ville d'Ottawa.

M. Fleury estime que cet arrangement des priorités permettra de mieux planifier l'avenir.

Photo : Radio-Canada

Ces 25 millions de dollars font partie des 700 millions de dollars investis annuellement par la Ville d'Ottawa dans ses services sociaux.

Réduction des subventions pour certains organismes

Le directeur du Centre de ressources communautaires Orléans-Cumberland, Luc Ouellette, craint que certains acteurs très importants dans la communauté obtiennent moins d'argent. Son centre, qui reçoit un million annuellement, n'a cependant rien à craindre, selon lui.

Luc Ouellette, en entrevue dans le Centre des ressources communautaires Orléans-Cumberland.

M. Ouellette estime que ces fonds aideront à mettre à niveaux les infrastructures et à promouvoir l'engagement communautaire.

Photo : Radio-Canada

Malgré tout, il a salué la révision du cadre de financement qui permet d'identifier l'importance de la réduction de la pauvreté à Ottawa.

D'ailleurs, le conseiller municipal a mentionné que les organismes recevaient du financement de différentes sources et que, pour le moment, ceux-ci sont optimistes.

Les organismes sont contents, parce qu’ils croient tous qu'ils vont recevoir plus de financement, a-t-il complété.

Avec les informations de Gilles Taillon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale