•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Renée Robitaille : parler de la sexualité féminine à travers le conte

La conteuse Renée Robitaille en entrevue  au Café Smith, à Limoilou. Elle présentera son spectacle intitulé « Nues » en mars prochain au théâtre Petit Champlain. Belle femme au début de la quarantaine.

La conteuse Renée Robitaille en entrevue au Café Smith, à Limoilou. Elle présentera son spectacle intitulé « Nues » en mars prochain au théâtre Petit Champlain.

Photo : Radio-Canada / André-Pier Bérubé

Anne-Josée Cameron

Nues, le nouveau spectacle de la conteuse Renée Robitaille, aborde le thème de l'intime féminin à travers les témoignages de trois femmes.

Très jeune, Renée Robitaille réalise avec stupeur que l'amour, qui plus est la sexualité, n'a rien à voir avec l'idée qu'elle s'en fait.

Quand, moi, j'ai vécu ces choses-là, je me suis dit : "Ben voyons donc! Ça ne correspond pas du tout à ce que je pensais que c'était la première fois", se souvient l'artiste. Ça n'avait rien à voir avec ce que je voyais au cinéma. Je me suis dit : "Ben, c'est quoi ça?"

Moi, dès l'adolescence, j'étais curieuse de comprendre la sexualité, mais tout de suite ç'a été un espèce de clash.

Renée Robitaille, conteuse, au sujet de sa première expérience sexuelle

Nues est en quelque sorte une réponse aux questions qu'elle se posait alors.

C'était tellement disproportionné par rapport à mes attentes, que je me suis dit qu'un jour, il allait falloir que j'écrive quelque chose pour dire aux filles tout ce que, moi, j'aurais eu besoin qu'on me transmette.

Une approche documentaire

Comme ses précédents spectacles Hommes de pioche, sur les mineurs en Abitibi, ou en encore Le chant des os, sur le Moyen Nord, Nues a été construit à partir de nombreux témoignages. Pour ce spectacle, l'artiste a questionné une trentaine de femmes, qui ont accepté de lui raconter leur intimité dans ce qu'elle a de plus lumineux et de plus sombre.

Ces confidences se retrouvent dans un balado portant le même titre que le spectacle (Nouvelle fenêtre) qui sera présenté au théâtre Petit Champlain, le 22 mars.

Pour le spectacle, j'ai gardé trois témoignages inédits. Celui d'une femme de 88 ans, un autre d'une femme de 68 ans et enfin celui d'une trentenaire, raconte Renée Robitaille.

La conteuse avoue avoir dû se poser plusieurs questions quand est venu le temps d'écrire le récit de ces femmes. Comment aborder le désir féminin? Comment parler de la sexualité féminine pour de vrai? Quel ton adopter pour parler d'un tel sujet? Renée Robitaille a choisi la bienveillance pour aborder ce sujet encore trop souvent vu de la perspective masculine.

Nues sera présenté au théâtre Petit Champlain le 22 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Arts de la scène