•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Firmin Monestime, premier maire noir au Canada et pilier d'une communauté

Connais ton histoire! Firmin Monestime

Connais ton histoire! se penche sur Firmin Monestime, le premier maire noir du Canada

Photo : Radio-Canada

À Mattawa, une petite ville dans le nord de l’Ontario, on peut voir les traces d’un autre pionnier de la communauté noire du Canada. Firmin Monestime a marqué l’histoire en devenant le premier maire noir du pays et en s’implantant comme un véritable pilier de sa communauté.

Arrivé au Canada en 1945 en provenance d’Haïti, Firmin Monestime s’installe au Québec avant de retourner faire sa médecine à l’Université d’Ottawa.

Déjà médecin dans son pays d’origine, il étudie pour avoir le droit de pratiquer au Canada.

En 1951, il termine sa formation et contre toute attente, devient le médecin de Mattawa, une petite ville de 3000 habitants à l'époque. Sa famille et lui sont les seuls Noirs de la ville.

Dix ans après l’ouverture de son cabinet, le docteur Monestime et sa famille sont bien implantés à Mattawa. Il commence alors son implication politique. Après être devenu membre du Parti progressiste-conservateur en 1960, il est élu conseiller municipal à Mattawa en 1962.

Photo en noir et blanc de plusieurs hommes à coté du voiture de police

Docteur Monestime dans ses fonctions de maire, s’adresse à la population de la ville de Mattawa.

Photo : Musée de Mattawa

En 1964, Firmin Monestime se présente à la mairie de Mattawa et est élu. En plus d’être le premier maire noir au Canada, il va aussi être grandement apprécié au point d'être réélu à sept reprises.

Il sera maire jusqu’à sa mort en 1977, emporté par un cancer du pancréas à 67 ans.

Firmin Monestime n’est jamais retourné en Haïti, mais selon sa famille, c’était un rêve qu’il chérissait encore, de revenir voir ses amis et ceux qu’il a laissés derrière.

Connais ton histoire! est une série de capsules historiques mettant en avant des personnages historiques noirs francophones et francophiles ayant contribué au patrimoine historique ontarien.

Chaque semaine durant le mois de l’histoire des noirs, un portrait est présenté par un ou une jeune aux intérêts et parcours communs.

La jeune Anaïs Dagrou présente le docteur Firmin Monestime pour Connais ton histoire!.

Vivre égaux à Mattawa

Vala, la fille de Firmin Monestime, se souvient d’avoir grandi dans une maison vivante. Elle se rappelle que des gens pouvaient passer à toute heure du jour, que ce soit pour discuter ou pour des besoins médicaux.

Elle se remémore que son père, qui était le médecin d’une petite communauté, rurale, devait parfois accepter des paiements sous forme de légumes, de mets préparés ou encore de viande lorsque les temps étaient plus durs.

Photo en noir et blanc, plusieurs personnes réunies dans la salle à manger d'un logement.

Le docteur Monestime (debout à gauche) était connu pour être une personne très proche des membres de sa communauté

Photo : Musée de Mattawa

Si elle était encore jeune quand son père est décédé, Vala Monestime Belter a réalisé plus tard l’importance de la vie que son père a menée à Mattawa.

En 1963, le docteur Martin Luther King Jr a rêvé au jour où les enfants noirs pourraient grandir sans être jugés par la couleur de leur peau, j’ai réalisé que nous avons vécu ce rêve à Mattawa.

Vala Monestime

Au-delà de la barrière que son père a brisée en étant élu maire de la communauté, Vala Monestime croit que l’histoire de son père, c’est aussi l’histoire de la communauté qui les a accueillis.

Pour les gens de Mattawa, mon père était le docteur, il n’était pas noir, il était simplement un homme utile à sa communauté, croit-elle.

Vala Monestime, qui décrit tendrement son père comme un homme humble, mais avec une grande confiance en lui et en ses capacités, se dit encore abasourdie du bon traitement que sa famille et elle ont vécu pendant son enfance à Mattawa.

Mattawa se souvient de Monestime

Encore aujourd’hui, la petite ville de Mattawa conserve des traces de la présence de docteur Monestime.

La rue principale et la salle du conseil municipal sont toutes deux baptisées en l’honneur de son père. Dans le musée de Mattawa, on peut aussi retrouver une petite exposition sur Firmin Monestime, remplie d'objets qui lui appartenaient.

Selon Vala Monestime, la présence du docteur Monestime et son histoire à Mattawa montrent un visage d'ouverture à la diversité de sa population.

Photo en noir et blanc, plusieurs personnes posent pour une photo de groupe.

Le maire de la ville de Mattawa, monsieur Firmin Monestime pose au milieu des membres de son conseil municipal

Photo : Musée de Mattawa

S’il n’y a pas encore un grand nombre de familles noires en ville, des familles de plusieurs autres cultures sont venues s’installer à Mattawa.

Selon elle, il s’agit d’un autre legs de la vie de son père.

À l’Université d’Ottawa, Firmin Monestime a aussi laissé sa trace. Une bourse à son nom, créé avec l’aide de l’ancien député Mauril Bélanger, est remise pour soutenir les efforts académiques d’élèves d’origine haïtienne ou ayant gradué des écoles secondaires de Mattawa.

Arrivé avec presque rien au Canada, Firmin Monestime aura réussi à se tailler une place, non seulement à Mattawa, mais aussi dans la catégorie des pionniers pour l’égalité.

width="100%"

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !