•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chauffeurs de transport adapté continuent de desservir l'IUCPQ

Un camion de transport médical adapté devant un hôpital.

Le nouveau débarcadère pour le transport médical adapté est situé dans une pente et difficile d'accès.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Marie-Pier Bouchard

L'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) s'engage à assurer la présence d'un agent à la nouvelle entrée du transport médical adapté. L'employé aidera les chauffeurs qui s'y présentent pour venir chercher ou reconduire un patient.

Il s'agit d'une mesure temporaire en attendant que des travaux correctifs pour diminuer la pente soient effectués l'été prochain.

La direction de l'hôpital permet aussi désormais aux chauffeurs d'utiliser la porte principale en dehors des heures d'affluence.

Ces solutions ont été discutées mercredi après-midi à l'occasion d'une rencontre à laquelle ont assisté le syndicat de Dessercom, la direction de l'entreprise, l'IUCPQ et la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST).

Préoccupés par leur propre sécurité et celle des patients, les chauffeurs de Dessercom menaçaient de cesser de desservir l'IUCPQ si on ne leur proposait pas un nouvel endroit pour entrer dans l'hôpital.

Un homme pousse un fauteuil roulant dans une pente devant une bâtisse.

À son arrivée à l'IUPCQ, les chauffeurs de transport médical adapté doivent pousser le patient dans le fauteuil dans une pente abrupte pour entrer.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Depuis le 20 janvier, les chauffeurs de transport médical adapté doivent utiliser une nouvelle entrée située dans une pente abrupte et en quelques semaines, quatre d'entre eux se sont blessés.

Joint au téléphone, le vice-président du syndicat, Denis Forgues, dit surveiller la situation de près afin que les mesures proposées se concrétisent afin s'assurer la sécurité des chauffeurs et des patients.

Ce nouveau débarcadère pour le transport médical adapté permet de libérer de l'espace à l'urgence, indique l'IUCPQ. Le porte-parole précisait plus tôt cette semaine qu'il a été aménagé avec de l'asphalte temporaire (saison hivernale oblige) et une réfection permanente est prévue au printemps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Transports