•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

John Horgan s'en remet au fédéral pour régler le conflit Coastal GasLink

John Horgan parle aux médias.

John Horgan, le premier ministre de la Colombie-Britannique, s'est exprimé sur le conflit Coastal GasLink.

Photo : Radio-Canada / MIKE MCARTHUR / CBC

Radio-Canada

Le premier ministre de la Colombie-Britannique dit qu'il revient aux ministres fédéraux de régler le conflit avec les chefs héréditaires Wet'suwet'en, au sujet du projet de pipeline Coastal GasLink.

John Horgan s’est exprimé en point de presse sur sa relation avec les chefs héréditaires Wet'suwet'en qui s’opposent à la construction du gazoduc.

Si le premier ministre se dit ouvert au dialogue, il déplore qu’aucune issue positive n’a été envisagée après les discussions qui ont eu lieu depuis le début de la crise.

Il y a tout un tas de pièces en jeu. Nous examinons toutes les options que nous pouvons pour trouver une solution adéquate, dit-il.

Le premier ministre considère cependant ne pas être la personne appropriée pour continuer les discussions. Il préfère donc s’en remettre au ministre des Relations autochtones et de la Réconciliation, Scott Fraser, ainsi qu’à Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones.

Une femme aux cheveux gris et des lunettes rouges. Elle est placée devant un drapeau.

Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Le gouvernement fédéral comprend parfaitement la complexité de ce problème en Colombie-Britannique.

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Il estime également que les relations entre le gouvernement provincial et fédéral n’ont jamais aussi été ouvertes depuis le début de son mandat.

Un nouvel échange avec les premiers ministres a lieu jeudi dans l'espoir que se dégage une certaine unanimité.

Dans un message envoyé sur son compte Twitter, M. Horgan met en exergue une partie du message du ministre Scott Fraser, publié plus tôt sur sa page Facebook.

Les événements qui touchent le territoire des Wet’suwet’en nous rappellent que la réconciliation ne sera jamais facile, ni une ligne droite. Ils montrent aussi la nécessité d’une complète réconciliation, peut-on lire.

Dans sa rencontre avec la presse, le premier ministre est également revenu sur la manifestation qui a eu lieu devant chez lui, à Langford, le 18 février dernier.

Il affirme que cet incident a créé « un traumatisme » auprès du voisinage et causé des tensions avec son épouse. Nous n’avons jamais eu de fortes disputes, mais ce jour-là, elle avait beaucoup de noirceur dans son coeur, raconte-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Autochtones