•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq projets d'agrandissement d'école déposés en Abitibi-Témiscamingue

La direction du Centre de formation professionnelle du Lac-Abitibi compte déposer un projet au ministère de l'Éducation pour la construction de deux nouveaux pavillons.

La direction du Centre de formation professionnelle du Lac-Abitibi a déposé un projet d'agrandissement. (archives)

Photo : Radio-Canada

Annie-Claude Luneau

Cinq projets de construction ou d'agrandissement d'école de la région ont été déposés au ministère de l'Éducation. Au Québec, 38 commissions scolaires demandent des investissements dans le cadre du Plan quinquennal d'investissements 2020-2030 pour 165 projets.

En Abitibi-Ouest, le Centre de formation professionnelle du Lac-Abitibi demande du financement au ministère de l'Éducation pour un nouveau projet d'agrandissement.

Un premier projet de 24 millions avait été déposé il y a deux ans, mais a été rejeté par Québec puisqu'il ne correspondait par aux critères du programme.

Le CFP est donc retourné à la planche à dessin et a soumis un plus petit projet : un agrandissement du secteur de la mécanique d'engins de chantier et une résidence étudiante. Près de 70 % des étudiants du centre proviennent de l'extérieur de l'Abitibi-Ouest.

On a réécrit le projet, on l'a scindé en deux. On a acheminé ça, on a eu des questionnements avant les Fêtes, on a répondu aux questions et on attend des nouveaux développements voir si on va avoir une réponse positive, rapporte le directeur de service, de centre et de services aux entreprises du Centre de formation professionnelle Lac-Abitibi, Yves Dubé.

La Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois a soumis un projet d'agrandissement de l'école Ste-Lucie, située sur la rue Parent à Val-d'Or.

Des projets qui tardent à se concrétiser

Un projet a aussi été déposé à l'automne par la Commission scolaire Harricana, qui souhaite la reconstruction de l'école Tétreault de La Motte. Les élèves étudient dans des classes modulaires depuis plus de 40 ans.

La Commission scolaire de Rouyn-Noranda, de son côté, espère l'ajout de classes à l'école Le Prélude.

L'école primaire Le Prélude, de Rouyn-Noranda.

L'école primaire Le Prélude

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

À Ville-Marie, les élèves de l'école St-Gabriel attendent toujours la construction d'un nouveau gymnase double.

La Commission scolaire du Lac-Témiscamingue a redéposé son projet de 8,5 millions de dollars, qui permettrait de mieux répondre aux besoins des élèves, mais aussi de toute la communauté, comme l'explique le directeur du service des ressources matérielles et du transport scolaire, Joël Fleury.

Ce qu'on a déposé au ministère, c'est vraiment deux plateaux pour répondre aux besoins de la communauté le soir. On manque de plateaux de gymnase autant pour les équipes sportives de notre commission scolaire, les équipes de volley-ball, de badminton et les gens de la communauté qui veulent utiliser le gymnase.

Le ministère de l'Éducation devrait annoncer les projets retenus au printemps 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !