•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Myriam-Cynthia Larouche bientôt de retour dans la région

Une femme sourit dans une chambre d'hôtel.

Myriam-Cynthia Larouche terminera bientôt sa quarantaine. Elle a accordé une entrevue par Skype depuis sa chambre d'hôtel à Trenton en Ontario.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il y a de la fébrilité dans l'air à Trenton en Ontario, alors que l'étudiante de l'UQAC Myriam-Cynthia Larouche s'apprête avec d'autres ressortissants canadiens à sortir enfin de la quarantaine.

La jeune femme originaire de L'Ascension est confinée dans un hôtel depuis 13 jours, après avoir été évacuée de la Chine en raison de l'épidémie du nouveau coronavirus, nommé COVID-19.

Le temps est long depuis deux semaines pour l'étudiante à la maîtrise en gestion du tourisme à la Central China Normal University.

Ma première semaine a été beaucoup plus du repos. Je me suis remise du décalage horaire, du vol en fait. Cette semaine, j'ai recommencé mes cours, donc cette semaine j’ai été beaucoup plus concentrée sur mes devoirs ainsi que mes recherches de maîtrise.

Myriam-Cynthia Larouche

Comme quoi, il y a des avantages à tout. Après 13 jours d'isolement depuis son retour de Wuhan où elle étudie, Myriam-Cynthia Larouche se prépare à revenir au Saguenay un peu plus tôt que prévu. Je suis comme un peu déçue parce que c’était une belle aventure incroyable que j'étais en train de vivre. Ce n'est pas tout le monde qui en a la chance, a-t-elle raconté.

Elle voit son retour comme une pause, puisqu'elle n'attend que le signal de son université pour retourner à Wuhan en sécurité. En attendant, elle se sent en forme et espère revenir chez elle au-dessus des jugements.

Au début, c'était comme pas clair si le gouvernement allait nous mettre en quarantaine ou non. Donc, des gens disaient qu’ils avaient peur de notre arrivée, un peu comme "Ah, touche-moi pas, je ne veux pas être contaminée". Mais là, avec le fait d’avoir fait la quarantaine, les gens se sentent plus rassurés. J'ai tellement reçu de messages de gens qui étaient tellement contents qu'on soit revenus sains et saufs, donc je pense que ce sentiment-là a pris le dessus, a-t-elle conclu lors de cette entrevue accordée par Skype.

Myriam-Cynthia Larouche est attendue dans la région au cours des prochains jours.

Selon un reportage de Catherine Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé publique