•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Environ 48 millions de dollars investis dans la Zone Talbot en 2019

L'extérieur d'un centre commercial.

Les nouveaux commerces près de Place du Saguenay ne communiquent pas entre eux via un mail.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Environ 48 millions de dollars ont été investis en 2019 dans le secteur de la Zone Talbot à Chicoutimi.

Les projets commerciaux et résidentiels se sont récemment multipliés sur le boulevard Talbot.

En 2019 seulement, pas moins de 24 nouveaux développements y ont vu le jour et des fonds ont été injectés dans une vingtaine de places d'affaires déjà existantes situées sur cette artère commerciale. Au total, des investissements privés d'environ 48 millions de dollars ont été effectués dans ces divers projets.

Ces données ont été compilées par la Société de développement commercial Zone Talbot. La directrice générale de ce regroupement de gens d'affaires, Sophie Tremblay, traite de certains des facteurs qui sont à l'origine de cette effervescence.

Le boulevard Talbot, c'est l'artère commerciale, c'est le poumon économique. Je pense que, justement, les gens savent que dès qu'ils vont venir s'établir, les affaires sont peut-être plus lucratives pour certains commerces. Je ne cacherai pas qu'avec le nouveau développement qu'il y a près de Place du Saguenay, ça revitalise un petit peu le secteur. Les nouveaux commerces attirent les nouveaux commerces.

Sophie Tremblay, directrice générale de la Société de développement commercial Zone Talbot
Une femme parle à un micro.

Sophie Tremblay, directrice générale de la Société de développement commercial Zone Talbot

Photo : Radio-Canada

Mme Tremblay ajoute que de nos jours, les promoteurs ne doivent pas se contenter seulement d'investir dans les projets commerciaux et résidentiels à proprement parler. À son avis, il faut également qu'ils injectent des fonds pour faire la promotion de ces nouveaux développements en ligne.

On encourage justement les membres à aller vers le commerce en ligne. On a quelques formations sur le sujet qu'on a eues dans le passé et, dans le futur également, c'est vraiment quelque chose sur lequel on essaie de mettre l'emphase, car on le sait qu'en 2020, si on n'est pas sur Internet, des fois on peut passer à côté de bonnes affaires, a-t-elle poursuivi.

Des nouveaux commerces

Dans un passé récent, de nouveaux commerces individuels ont notamment ouvert leurs portes à deux pas de Place du Saguenay. Ces ajouts dans le paysage n'ont pas échappé à certains consommateurs comme Gilles Cloutier.

Un homme parle devant un commerce.

Gilles Cloutier, un client des nouveaux commerces près de Place du Saguenay

Photo : Radio-Canada

Ç'a poussé quand même très très vite aussi, il y a beaucoup de magasins nouveaux. Maintenant, la nouvelle tendance, c'est des magasins tous séparés, il n'y a plus de mail. Alors il faut sortir. Quand il fait froid, c'est moins plaisant un peu, mais il faut faire avec. Disons que l'hiver, quand il faut froid comme ici, -35, -30, c'est plus plaisant d'avoir un mail que de sortir à l'extérieur et de changer de magasin, c'est sûr.

Gilles Cloutier, un client des nouveaux commerces près du Place du Saguenay

Les nouveaux magasins individuels auxquels les consommateurs peuvent accéder directement ont déjà leurs adeptes comme Francine Desgagné. Cette cliente aime s'y rendre, car elle n'est pas suffisamment en forme pour déambuler dans un centre commercial.

Une femme parle devant un commerce.

Francine Desgagné, une cliente des nouveaux commerces près de Place du Saguenay

Photo : Radio-Canada

Je préfère les commerces comme ça, parce que j'ai de la misère à aller magasiner, c'est trop dur pour moi. Donc je préfère débarquer et faire ce que j'ai à faire, point final à la ligne. Si je vais juste dans un, c'est fini après ça, je ne vais pas dans d'autres commerces.

Francine Desgagné, une cliente des nouveaux commerces près du Place du Saguenay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Consommation