•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carambolage mortel sur la 15 : les usagers savaient que l'autoroute était dangereuse

L’accident, qui a fait deux morts et 29 blessés, aurait pu être évité, selon les automobilistes de la région.

Des camions et une voiture endommagée sur le bord d'une route enneigée.

Des dizaines de voitures ont été impliquées mercredi dans un immense carambolage à La Prairie, en banlieue de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

« Ça fait des années que tout le monde dans le coin sait que c’est un secteur très dangereux! », nous écrit Alexandre Maillout Gaudet. Ce genre de réaction afflue de partout depuis le carambolage mortel survenu mercredi après-midi sur un segment de l’autoroute 15 à La Prairie, sur la Rive-Sud.

Les habitués du secteur, notamment, ont été piqués au vif par la déclaration du ministre québécois des Transports, François Bonnardel, qui a affirmé dans les heures qui ont suivi l’accident que le tronçon en question n’était pas considéré comme accidentogène.

« Ce que le ministre a dit est complètement faux », nous écrit Louise Orchard, qui emprunte cette route depuis plus de 30 ans. Il n’a sûrement jamais passé à cet endroit l’hiver, ajoute-t-elle, visiblement courroucée.

Depuis, M. Bonnardel a nuancé ses propos, soutenant en entrevue jeudi matin sur ICI Première qu’il voulait sécuriser « rapidement » le bassin de La Prairie, tout en admettant qu’il ne savait pas encore quelles mesures pourraient permettre d'y arriver.

Des usagers de longue date de l’autoroute 15, qui longe le fleuve Saint-Laurent entre Brossard et La Prairie, nous ont toutefois écrit pour nous partager leur vision du problème.

Vous avez une nouvelle à partager, une histoire à raconter, une situation à dénoncer? Écrivez-nous à l’adresse : temoin@radio-canada.ca (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs proposent par exemple d’installer des brise-vent, qu’ils soient naturels (comme des arbres) ou artificiels.

Un mur comme on fait pour couper le son pourrait être une solution, suggère Gaston Bernier, qui habite La Prairie depuis 42 ans. Il pourrait être entre la piste cyclable et l’autoroute. Les automobilistes perdraient la vue sur le fleuve, mais au moins, ils resteraient en vie.

En attendant, M. Bernier invite les autres automobilistes à privilégier les autres artères de la région en cas de tempête, comme le boulevard Taschereau ou l’autoroute 30 – des options qui rallongent peut-être les déplacements, mais qui ont le mérite d’être mieux protégées des bourrasques provenant du fleuve Saint-Laurent.

Moi-même, je fais un détour pour ne pas passer par là quand on annonce du vent, nous confie aussi Josée Gauvin.

Leila Martin pense pour sa part qu’en cas de grands vents, la Sûreté du Québec devrait être plus prompte à organiser des patrouilles de retenue dans le but de forcer les automobilistes à ralentir sur l’autoroute. Mais où était la police provinciale?, demande-t-elle. Il y avait lieu de signaler le danger AVANT d’arriver au bassin!

Les policiers connaissent très bien ce secteur… Pourquoi n’ont-ils pas été préventifs?

Leila Martin, qui a habité 40 ans à Candiac, au sud de La Prairie

Plusieurs automobilistes de la région montrent aussi du doigt les dunes aménagées en bordure de l’autoroute au début des années 2000, entre le fleuve et la chaussée – une configuration qui, selon Geneviève Legault, empire l’effet néfaste des rafales.

C’est aussi ce que constate Maria José Perea, qui emprunte l'A-15 tous les jours pour se rendre à Candiac.

À plusieurs occasions, les vents viennent créer une visibilité zéro à cause des buttes de neige à côté du fleuve, juste avant le tronçon où l’accident a eu lieu, écrit-elle. J’ai vécu ça : tu ne vois absolument rien d’un coup et, si tu freines, c’est pire, parce que tu sais que tu as une voiture derrière toi qui ne te voit pas. C’est effrayant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Accident de la route

Justice et faits divers