•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fonds pour l'amélioration de la couverture cellulaire : secteurs oubliés en Gaspésie

Une tour de communication

Une tour de communication

Photo : Radio-Canada

Plusieurs municipalités gaspésiennes où la possibilité d'appeler avec un téléphone cellulaire relève presque du miracle ne sont pas admissibles au Fonds pour la large bande du CRTC.

Le Fonds du CRTC représente un pactole de 750 M$ sur cinq ans. Les municipalités, MRC ou entreprises peuvent y soumettre des projets pour combler le fossé numérique des régions rurales du Canada, peut-on lire sur le site web de l'organisme.

Pour l'accès à la téléphonie cellulaire, le fonds finance  les projets de construction ou de mise à niveau d’une infrastructure d’accès fixe, d’une infrastructure de transport ou d’une infrastructure de services sans fil mobiles.

Par contre, le choix des secteurs où les MRC ou entreprises peuvent déposer des projets a de quoi surprendre.

Par exemple, dans la MRC de Bonaventure, le CRTC a ciblé trois secteurs, soit deux au nord de Saint-Jogues, où vivraient six personnes, et le centre de ski Pin-Rouge, où se trouvent une douzaine de personnes.

Une carte représentant une partie de l'est du Québec avec des lignes bleues et des hexagones.

Les hexagones en rouge sur la carte représentent les secteurs admissibles au Fonds pour la large bande du CRTC. Les lignes bleues représentent, quant à elles, les sections de route admissibles au programme.

Photo : CRTC

Certes, une antenne au sommet de la montagne pourrait rayonner au delà de la zone représentée sur la carte par un hexagone, mais elle ne serait probablement pas assez puissante pour améliorer la couverture cellulaire de plusieurs zones plus densément peuplées du haut-pays de la Baie-des-Chaleurs, selon une source près du dossier.

C'est le cas de municipalités entières comme Saint-Elzéar ou Saint-Alphonse, qui ont été oubliées par le CRTC.

Pour le CRTC, la carte du Québec se découpe en des milliers d'hexagones d'environ 25 kilomètres carrés.

Si, à l'intérieur de cet hexagone, il est possible de capter un signal cellulaire, même faible ou au sommet d'une montagne, l'organisme fédéral considère que la zone au complet profite de la téléphonie cellulaire.

Cet hexagone est donc exclu du Fonds pour la large bande. Selon nos informations, le CRTC analyse l'accès théorique au signal cellulaire, mais en pratique, toujours selon nos sources, la grande majorité des résidents n'arrivent pas à obtenir un signal, en raison du fait que le terrain est accidenté.

Saint-Elzéar oubliée

Saint-Elzéar dans la Baie-des-Chaleurs

Saint-Elzéar dans la Baie-des-Chaleurs

Photo : Radio-Canada

Le maire de Saint-Elzéar, au nord de Bonaventure, a éclaté de rire lorsque Radio-Canada lui a mentionné que sa municipalité, du moins en théorie, bénéficiait de la téléphonie cellulaire et n'était pas admissible au Fonds du CRTC.

C'est sur que si tu montes sur la colline, il y en a certains qui vont l'avoir, mais majoritairement les gens n'y ont pas accès

Louis-Marie Bourdages, maire, Saint-Elzéar

Plus sérieusement, monsieur Bourdages raconte que l'an dernier, un conducteur de véhicule tout-terrain est mort après avoir subi un accident, non loin de sa résidence.

Un témoin a dû gravir une montagne pour réussir à appeler les secours avec son cellulaire.

De plus, la téléphonie IP qui dessert la mairie ne fonctionnerait pas s'il y avait une panne d'électricité, selon le maire Bourdages.

Si la municipalité doit déployer son plan d'urgence pendant une panne on ne peut plus rejoindre personne, affirme-t-il.

La solution est simple : qu'on mette une antenne!

Louis-Marie Bourdages, maire, Saint-Elzéar

Louis-Marie Bourdages croit qu'une seule tour cellulaire pourrait desservir sa municipalité et la voisine, Saint-Alphonse.

Par contre des projets peuvent être déposés pour que le cellulaire soit accessible le long des routes 299, 198, 195 ainsi que sur la route 132, entre Sainte-Florence et Matapédia, et dans le secteur de l'Estran, au nord de la Gaspésie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !