•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition à l'Assemblée nationale pour protéger les régimes de retraite

Pierre Pelchat, retraité de Groupe Capitales Médias, est accompagné de Sylvain Gaudreault, député de Jonquière, et Vincent Marissal, député de Rosemont.

Pierre Pelchat, retraité de Groupe Capitales Médias, est accompagné de Sylvain Gaudreault, député de Jonquière, et Vincent Marissal, député de Rosemont.

Photo : Radio-Canada

Les retraités des journaux de Groupe Capitales Médias, qui ont perdu près d’un tiers de leur fonds de pension dans la restructuration de l'entreprise, veulent à tout prix éviter que d'autres Québécois vivent la même chose. Ils exigent que le gouvernement Legault protège les régimes de retraite privés.

Avec l'appui des trois partis d'opposition et de plusieurs associations de retraités, une pétition a été publiée jeudi matin sur le site de l'Assemblée nationale pour obtenir le soutien de la population.

La pétition demande au gouvernement de revoir la législation sur l'administration des régimes de retraite des Québécois. Les différents groupes réclament principalement la mise sur pied d'un programme d'assurance, à la charge des entreprises, pour éviter les problèmes de solvabilité des régimes en cas de faillite.

En conférence de presse, jeudi, le dépôt de la pétition a été appuyé par le député de Rosemont, Vincent Marissal, et le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault. Le libéral Carlos Leitão appuie aussi la démarche, mais il ne pouvait pas être présent au lancement.

Une injustice

Sylvain Gaudeault juge inacceptable que des retraités qui ont travaillé toute leur vie doivent assumer d'importantes pertes lorsqu'une entreprise fait faillite.

Ça veut dire des personnes qui vont vivre 30 ans à (devoir) consommer avec 30% de moins de leur régime de retraite par rapport à ce qui était prévu. C'est inacceptable. C'est une injustice. C'est de l'inégalité sociale, a dénoncé le député.

Il rappelle aussi que le Parti québécois a déjà demandé au gouvernement Legault d’instaurer un régime d’assurance pension au Québec comme il en existe un Ontario.

Le jour même, le ministre des Finances, Éric Girard, a écarté la possibilité d'inclure une telle mesure dans le budget qui sera déposé le 10 mars.

Le ministre a choisi de défendre la compétitivité des entreprises au lieu de défendre le pouvoir d'achat et la qualité de vie des retraités, regrette le député de Jonquière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique provinciale