•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Propos racistes : des conseillers municipaux réclament l'expulsion de la sénatrice Beyak

Une photographie de la sénatrice Lynn Beyak parmi celles d'autres sénateurs.

La sénatrice Lynn Beyak a été expulsée du caucus conservateur après avoir refusé de retirer des lettres qualifiées de racistes en 2017.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Sept conseillers municipaux du Nord-Ouest de l’Ontario demandent au comité sur l'éthique du Sénat de retirer son siège à la sénatrice Lynn Beyak.

Le collectif, qui regroupe des conseillers de Kenora à Thunder Bay, dit douter de sa capacité à apprendre et accepter les faits et expériences vécues des peuples autochtones, ou de reconnaître que le racisme persiste dans la région et au Canada.

La sénatrice entourée de membre de la Première Nation de Sioux Lookout.

La sénatrice Lynn Beyak lors d'une rencontre avec des leaders communautaires à Sioux Lookout, en 2017, pour discuter de questions entourant la vérité et la réconciliation.

Photo : Photo fournie par Darlene Angeconeb

La sénatrice a fait la manchette au début du mois de février pour avoir soutenu être métisse lors d’une formation contre le racisme. Elle aurait revendiqué ce statut puisque ses parents ont adopté un enfant autochtone, selon un rapport du Centre d’amitié autochtone de l’Ontario.

Mme Beyak suivait cette formation à la suite d'une suspension pour avoir refusé de retirer de son site web des lettres qualifiées de racistes envers les Autochtones en mai 2019.

Une suspension est insuffisante, selon le collectif

Le comité sur l'éthique du Sénat recommande une seconde suspension contre Lynn Beyak. Mais le groupe de sept conseillers municipaux juge qu'il devrait plutôt recommander d'expulser la sénatrice.

Assez, c’est assez!

Un collectif de sept conseillers municipaux demandant l’expulsion de la sénatrice Lynn Beyak

Il n'est plus acceptable que la sénatrice Beyak utilise les ressources de son bureau pour calomnier les peuples autochtones, nier la réalité du racisme et jeter le discrédit sur la région, a énuméré le groupe.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique