•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Le 29 février décortiqué

    Pourquoi existent les années bissextiles? Et quels en sont les effets? Voici quelques éclaircissements tirés de nos archives.

    Découverte, 21 février 2016

    Photo : Radio-Canada / Émission Découverte

    Radio-Canada

    Dans cette capsule diffusée à l’émission Découverte du 21 février 2016, l’astronaute Julie Payette nous explique d’où vient le système des années bissextiles.

    S’il y a eu différents calendriers à travers les siècles, tous ont le même point de repère : le mouvement des astres dans le ciel.

    Une année, c'est le temps que prend la Terre pour faire une fois le tour du Soleil. Et une journée, c’est le temps que prend la Terre pour faire une rotation sur elle-même.

    Or, la division d’une année en jours ne donne pas un nombre entier, mais bien 365,2422 jours.

    Pour se rapprocher le plus possible de ce nombre et compenser le quart de plus, une journée doit ainsi être ajoutée au calendrier tous les quatre ans.

    Et puisque ce nombre n’atteint pas tout à fait le quart, les premières années non divisibles par 400 ne sont pas bissextiles.

    Le bogue du 29 février

    Vous souvenez-vous de la catastrophe annoncée du bogue de l’an 2000?

    En réalité, le bogue n’a pas eu lieu le 1er janvier 2000, mais le 29 février 2000.

    Le Téléjournal/Le Point, 29 février 2000

    C’est ce que nous montre ce reportage de Philippe Schnobb au Téléjournal du 29 février 2000.

    Plusieurs systèmes informatiques n’avaient pas pris en compte que l’année 2000 était bissextile.

    Une omission qui a notamment paralysé un logiciel du service des finances de la Ville de Montréal, empêchant plusieurs citoyens de payer leur impôt foncier à la veille de la date limite.

    Certains guichets automatiques ont également refusé de fonctionner et des téléphones, pagettes et montres sont passés directement au 1er mars 2000.

    Une erreur informatique qui, comme l’explique le journaliste, risque fort de se répéter tous les quatre ans, selon l’évolution de la technologie.

    Le National, 29 février 2008

    Ce qui ne change pas à travers les années bissextiles, c’est le casse-tête que vivent les personnes nées un 29 février.

    Le journaliste Dany Therrien leur donne la parole dans ce reportage diffusé au bulletin de nouvelles Le National du 29 février 2008.

    Un 29 février qui tombe un jour de semaine, c’est finalement un jour de paye de plus à considérer pour de nombreuses entreprises.

    Mais comme pour chaque conséquence d’une année bissextile, l’important est simplement de la prévoir.

    Encore plus de nos archives

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    Archives

    Société