•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Musée canadien pour les droits de la personne veut attirer plus de visiteurs

Une vue du toit bombé du Musée canadien des droits de la personne.

Le Musée canadien pour les droits de la personne cherche à attirer plus de visiteurs.

Photo : Radio-Canada / Michael Fazio

Radio-Canada

Cinq ans et demi après son ouverture, le Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP), à Winnipeg, veut attirer les visiteurs entre ses murs, à ses expositions itinérantes et sur son site Internet.

Pour augmenter les entrées, le MCDP entend grossir son équipe de direction en embauchant trois personnes au cours des prochains mois.

Deux nouveaux vice-présidents seront embauchés. L'un s'occupera des expositions, de la conservation et des partenariats, et l’autre, de la programmation et de l’engagement communautaire. Enfin, un chef de l’innovation travaillera aux technologies de l’information et à la portée numérique.

Le président-directeur général du Musée canadien des droits de la personne, John Young, sourit à la caméra.

Le président-directeur général du Musée canadien des droits de la personne, John Young, espère obtenir un second mandat.

Photo : Radio-Canada / Gary Solilak

Au cours des cinq dernières années, nous avons vu le Musée s’installer dans le paysage winnipégois et canadien. Nous voulons maintenant augmenter le nombre de visiteurs sur place et leur engagement numérique, explique le président-directeur général du Musée, John Young.

Moins de visiteurs que prévu en 2018-2019

Selon le rapport annuel 2018-2019 du Musée canadien pour les droits de la personne, 291 346 personnes ont visité le site au cours de l’année, soit 4 % de moins que la cible de 303 500 visiteurs.

Pour la même période, 94 626 visiteurs ont payé des droits d'accès, soit 31 % des entrées totales. Le MCDP visait alors de tirer un revenu de 100 000 entrées.

Trois ans plus tôt, la planification 2015-2016 prévoyait moins de visiteurs, mais plus d’entrées payantes.

Le président-directeur général du musée, John Young, explique que les établissements culturels s’attendent à une diminution des visites après leur ouverture, une fois que les personnes habitant les environs ont eu l'occasion d’y aller une première fois.

Il y a un sommet à l’ouverture. Il faut ensuite environ cinq ans pour qu'on revienne à ces nombres, dit John Young. Notre diminution a été moins forte que prévu, et nous travaillons maintenant à augmenter les entrées.

M. Young est en fonction depuis le départ de Stuart Murray, en 2015. Son mandat de cinq ans prendra fin le 16 août 2020, et il espère pouvoir continuer à diriger le Musée. Ottawa doit décider s’il sera reconduit ou non pour un deuxième mandat.

Avec les informations de Bartley Kives

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Musée