•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de 38 % de l'achalandage dans les autobus de Saint-Jean, T.-N.-L. après le blizzard

Un homme en entrevue.

Ian Froude, conseiller municipal et président de la Commission des transports de Saint-Jean, T.-N.-L.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

L’achalandage dans les autobus a augmenté de 38 % dans les deux semaines suivant la tempête hivernale qui a frappé Saint-Jean (T.-N.-L.) en janvier.

Du 24 janvier au 7 février, lorsque les employés de la Ville de Saint-Jean continuaient de déblayer les rues, le service municipal d’autobus a été offert gratuitement aux résidents afin de réduire la congestion routière.

Durant ces deux semaines, les clients du service Metrobus ont utilisé le transport en commun 172 560 fois, soit près de 50 000 fois de plus que pendant la même période en 2019.

Ian Froude, conseiller municipal et président de la Commission des transports de Saint-Jean, se réjouit du nombre de clients qui ont utilisé l'autobus pour la première fois. Il espère voir cette tendance se maintenir.

Il y a clairement une demande pour le transport en commun. Pendant cette période, les gens qui n’avaient jamais pris l’autobus l’ont pris pour la première fois, et plusieurs de nos clients réguliers l’ont pris plus fréquemment.

Ian Froude, conseiller municipal, Ville de Saint-Jean

Les deux semaines de service d'autobus gratuit ont coûté environ 250 000 $.

Mais Ian Froude ajoute que, même après le rétablissement des tarifs par Metrobus, l’achalandage est demeuré plus élevé qu'à la normale. L'utilisation des autobus municipaux a connu une augmentation de 12 % lors de la semaine du 8 au 14 février, si on compare ces données à celles de l’année dernière.

M. Froude rappelle aussi qu’au cours des derniers mois, la Ville de Saint-Jean a adopté plusieurs mesures visant à recruter des milliers de nouveaux clients pour le réseau d’autobus.

Deux autobus du service de transport Metrobus.

Pendant que le transport en commun était gratuit, les résidents de la région de Saint-Jean ont pris l'autobus 172 560 fois.

Photo : Radio-Canada / Jeremy Eaton

À partir du 1er mars, l’autobus municipal sera gratuit pour toute personne âgée de 11 ans ou moins. Une nouvelle ligne sera également créée pour desservir le secteur de Galway, où un nouveau magasin Costco a ouvert ses portes l’été dernier et où le Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador a proposé de construire une nouvelle école francophone en décembre 2018.

Un laissez-passer gratuit pour personnes à faible revenu sera offert à près de 10 000 résidents en avril. En septembre, la Ville mettra en place le réseau Frequent Transit Network, qui favorisera la fréquence du service sur les quatre lignes d’autobus les plus achalandées.

Une carte gratuite pour les élèves du secondaire?

Ian Froude indique que la Ville est en pourparlers avec le gouvernement provincial et les conseils scolaires de la province pour créer un laissez-passer gratuit pour les élèves dans les écoles secondaires de la région métropolitaine.

Si nous voulons augmenter l’utilisation du transport en commun, une façon de le faire est de réfléchir à comment encourager les jeunes, qui n’ont pas encore acheté une voiture pour se déplacer en ville, à prendre l’autobus, explique Jen Crowe, la présidente de l’organisme Happy City.

Mme Crowe cite les exemples des villes de Kingston, en Ontario, et de Victoria, en Colombie-Britannique, qui ont déjà adopté des laissez-passer gratuits pour les élèves. Une décision qui a fait exploser le nombre de jeunes prenant l’autobus.

La Ville de Kingston a lancé en 2012 un projet pilote visant à remettre une carte d'autobus gratuite à tous les élèves de la 9e année. Ce programme a depuis été élargi pour inclure tous les élèves du secondaire. Selon un rapport de la Fédération canadienne des municipalités (Nouvelle fenêtre), le nombre de trajets des élèves est passé de 28 000 par année en 2012 à plus de 600 000 par année en 2019. Les élèves représentent actuellement 10 % des utilisateurs de la société des transports Kingston Transit.

Les gens comprennent l’importance du transport en commun, mais il faut souvent les pousser à changer leurs habitudes, affirme Jen Crowe.

Les deux semaines de service d'autobus gratuit et l’augmentation de l’achalandage ont montré aux gens que le transport en commun peut être une bonne manière de se déplacer en ville, soutient-elle.

Est-ce que les gens vont prendre l’autobus aussi souvent que quand c’était gratuit? Peut-être pas. Mais est-ce que nous avons convaincu ces gens de s’acheter une carte ou de prendre l’autobus de temps en temps au lieu de conduire? Je pense que oui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !