•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tentative d'enlèvement d'un enfant : une famille de Winnipeg sous le choc

Hunter, 5 ans, fait dos à la caméra, il dessine assis à un bureau. Ses parents, Mélissa et Simon, le regardent.

Le petit Hunter n'est pas retourné à l'école depuis l'incident.

Photo : Radio-Canada / Marouane Refak

Radio-Canada

Le cauchemar de parents s'est presque confirmé la semaine dernière, lorsque leur fils de 5 ans aurait pu être enlevé dans sa classe de maternelle, à Winnipeg, par un étranger qui s'est présenté à l'école pour venir le chercher.

L’étranger, qui semblait connaître le petit Hunter, aurait quitté l’école avec le garçon si son père n'était arrivé quelques minutes plus tard, raconte la mère de l’enfant.

Melissa, dont Radio-Canada ne dévoile pas le nom de famille pour protéger l’identité du petit Hunter, se dit terrifiée. Elle n’a pas renvoyé son enfant à l’École Faraday depuis l’incident, survenu le 13 février. Je n’ai pas l’impression que mon fils est en sécurité à l’école en ce moment, explique-t-elle.

La mère raconte que l’homme s’est présenté et a demandé à voir le petit Hunter en donnant son nom. Il a pris la fuite lorsqu’il a vu le père de l’enfant arriver. Les gestes du suspect ont été captés par vidéosurveillance.

C’est quelque chose d’extrêmement épeurant, et je ne sais pas si mon enfant était la seule cible, mais cet homme connaissait mon garçon, il savait à quelle école il allait et dans quelle classe il se trouvait. Il connaissait sa routine.

Melissa

Selon la mère, la vidéo montre l’homme qui arrive à l’école en tirant un traîneau pour enfant, puis entre dans l’établissement et se rend dans la classe de maternelle.

Façade de l'École Faraday, un bâtiment composé d'un mur de brique et d'une deuxième section avec des fenêtres.

La mère du jeune Hunter dit que le personnel de l'École Faraday s'est excusé après l'incident.

Photo : Radio-Canada / Marouane Refak

Ce qu’on m'a dit, c’est qu’il s’est présenté à la porte de la classe en disant être là pour Hunter. L’enseignante a cru que c’était son oncle, ce qui n’est pas le cas, dit Melissa.

La vidéo montre ensuite l’homme en train d'attendre, pendant que l’enseignante va chercher Hunter, en jetant des regards ici et là et en arpentant le corridor.

On voit dans la vidéo que, lorsque Simon [le père du garçon], entre dans l'école, l'homme le regarde et s'en va.

Melissa

Quand l’enseignante se retourne, le père de Hunter est là et l’homme a disparu, poursuit Melissa. Elle a dit que l’oncle de l’enfant était venu pour le chercher avant de regarder dans le corridor et de constater qu’il n’y avait personne.

Pas un membre de la famille

Il ne s’agissait pas de l’oncle de l’enfant, ni d’un cousin. Les parents, troublés à la suite de l'incident, ont contacté des membres de la famille pour vérifier qu’aucun d’entre eux ne s’était rendu à l’école.

L’École et la Division scolaire ont refusé de commenter l’affaire, une enquête étant en cours.

La police de Winnipeg indique dans un courriel que les parents ont déposé une plainte et que l'enquête se poursuit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Crimes et délits