•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès pour extorsion : l’ancien maire de Thunder Bay Keith Hobbs est acquitté

Un groupe de personnes, dont Keith Hobbs, sortant d'un bâtiment.

L'ancien maire Keith Hobbs, sa conjointe Marisa et leur amie Mary Voss quitte le palais de justice en compagnie de leurs avocats après avoir été reconnu non coupables.

Photo : CBC/Jeff Walters

Radio-Canada

Le juge Fletcher Dawson a déclaré l'ancien maire de Thunder Bay, Keith Hobbs, non coupable d'extorsion dans un jugement de 155 pages jeudi midi. Sa conjointe Marisa et leur amie Mary Voss ont également été blanchies.

Le trio était accusé d'avoir forcé une personne à acheter un domicile pour Mme Voss, à l'automne 2016, en menaçant de dénoncer la victime présumée pour une autre affaire.

Dans son jugement, qui a pris environ deux heures à rendre, le juge Dawson a noté qu’aucune menace explicite n’aurait été faite envers la victime présumée.

Il n’a pas été convaincu que les accusations portées contre les trois accusés ont été prouvées au-delà de tout doute raisonnable.

L'édifice du palais de justice avec de la neige au sol

Le juge Fletcher Dawson a lu 60 des 155 pages de son jugement.

Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Au cours du procès, le procureur de la Couronne Peter Keen a dépeint Keith Hobbs comme celui qui conduisait le bus et dirigeait la prétendue tentative d'extorsion.

Mais le juge Dawson croit plutôt a que c'était la présumée victime, qu'on ne peut pas nommer, qui était aux commandes, estimant que cette personne était peu fiable et généralement de mauvaise moralité.

Manque de crédibilité

Le juge a également relevé beaucoup d’incohérences dans les témoignages de plusieurs témoins, affirmant même qu'il doutait de la crédibilité de la plupart des gens qu'il avait entendus pendant le procès, qui s'est déroulé en novembre et décembre 2019.

Craig Loverin, un proche de la victime aurait notamment été inconsistant dans ses réponses concernant la date où il aurait pris connaissance de vidéos défavorables concernant son ami.

Le juge a déclaré ne pas être convaincu que M. Loverin n’a pas réarrangé les événements dans sa tête ou dans son témoignage.

Il a ajouté que la victime présumée avait déjà signé un accord pour l'achat d'une maison avant de recevoir les vidéos incriminantes.

Le juge Dawson a déclaré que certains éléments du dossier de la Couronne, notamment une rencontre nocturne entre Keith Hobbs et M. Loverin dans le stationnement d'une épicerie, n'étaient pas aussi importants que ceux qui avaient été présentés lors du procès.

Cela ne faisait pas partie d'un plan d'extorsion, a déclaré le juge.

Le juge n'a pas accepté la totalité du témoignage de Keith Hobbs, estimant que celui-ci et sa femme avaient tendance à exagérer pour paraître sous leur meilleur jour.

L'ancien maire de Thunder Bay Keith Hobbs et quelques autres personnes devant un bâtiment.

Keith Hobbs à son arrivée au palais de justice cet avant-midi pour entendre le verdict.

Photo : CBC/Jeff Walters

La Couronne avait concédé au cours du procès qu'un verdict de non-culpabilité pour le couple Hobbs devrait également entraîner l'acquittement de Mary Voss.

Le couple Hobbs avait également été accusé d'entrave à la justice, mais ces chefs d'accusation avaient été retirés par la Couronne.

M. Hobbs n'a pas commenté le verdict à sa sortie du palais de justice.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Procès et poursuites