•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une recharge de plage pour protéger les berges de Pointe-aux-Outardes

Les berges du village de Pointe-aux-Outardes

Les berges du village de Pointe-aux-Outardes sont rongées par les vagues.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Une recharge de plage en sable et en gravier sera construite afin de protéger les berges de Pointe-aux-Outardes.

Cette solution pour freiner l’érosion des berges a été présentée par la municipalité de Pointe-aux-Outardes et par le ministère de la Sécurité publique devant une soixantaine de citoyens, lors d’une séance publique tenue mercredi

Le projet, évalué à 9 millions de dollars, consiste à protéger 76 propriétés réparties sur 1,5 kilomètre entre le vieux quai et le 294 de la rue Labrie.

Les berges du village de Pointe-aux-Outardes en hiver

Le village de Pointe-aux-Outardes est affecté par l'érosion des berges.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

L’installation d’épis en enrochement sera finalement écartée. Le maire Serge Deschênes reconnaît que le projet a changé au cours des dernières années.

Avec les nouvelles technologies, la science ayant évolué, ça a fait en sorte qu’il y a d’autres options qui sont à privilégier, à des coûts corrects aussi, à des coûts réalisables pour la municipalité autant que pour le ministère, et qui vont avoir aussi moins d’impact au niveau environnemental, a-t-il expliqué. 

Le maire en point de presse suite à l'annonce d'une aide pour lutter contre l'érosion des berges.

Serge Deschênes, maire de Pointe-aux-Outardes

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Le début des travaux est prévu au plus tard cet automne. Le porte-parole du comité de citoyens de la rue Labrie, Jean-Sébastien Fournier, espère que l’échéancier sera respecté.

N’oubliez pas chaque heure, chaque jour, chaque marée haute, il y a un morceau de terrain qui risque de partir selon l’état de Dame Nature et les conditions environnantes, donc si la certitude de ces professionnels-là est d’aller de l’avant avec ce projet. Ce qu’on espère, c’est que ça se mette en place rapidement, a-t-il déclaré.

Une rue du village de Pointe-aux-Outardes

Le village de Pointe-aux-Outardes

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

En moyenne, les terrains de ce secteur s’effritent de 0,8 mètre par année, mais l’érosion peut atteindre plus de 4 mètres annuellement dans les pires cas.

Le maire de Pointe-aux-Outardes affirme que le gouvernement du Québec s’est engagé à investir 8,7 millions de dollars dans le projet, soit 1 million de plus que la contribution annoncée l’an dernier. La Municipalité paiera quant à elle 253 000 $.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !