•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rencontre de résidents en faveur de Coastal GasLink à Houston, en C.-B.

Quatre hommes debout dans un stationnement, dont un tient dans une main une affiche en soutien au gaz naturel liquéfié.

Des résidents de Houston soutiennent le projet Coastal GasLink en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Près de deux cents personnes en faveur du projet de gazoduc Coastal GasLink se sont réunies près de Houston, en Colombie-Britannique. Le groupe North Matters a organisé la rencontre afin de recueillir le soutien des habitants de Houston, située tout près du territoire de la Première Nation Wet'suwet'en.

Les conférenciers qui ont pris la parole sont des membres de la Première Nation favorables au projet énergétique.

Des gens applaudissent durant une présentation.

Environ 200 personnes ont assisté à une conférence à Houston pour parler des bénéfices du projet Coastal GasLink.

Photo : Radio-Canada

Ils espèrent être entendus tandis que se sont organisés partout au pays des blocus sur des voies ferrées. Les gens réunis à cet événement s’inquiètent aussi de la division croissante au sein des membres de la communauté.

Molly Wickham, porte-parole des chefs héréditaires Wet'suwet'en, reconnaît que le projet divise. Elle croit que si un référendum était tenu, la plupart des électeurs s’opposeraient au projet.

« Dans n’importe quelle société, dans n’importe quelle forme de gouvernement, il y aura toujours des épreuves. Mais nous avons suivi et avons été cohérents avec les lois des Wet'suwet'en qui ont été mises en place il y a des milliers d’années », indique-t-elle.

Avec les informations de Greg Rasmussen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !