•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de deux passagers qui étaient à bord du Diamond Princess

Des gens quittent un navire.

Environ 500 passagers déclarés négatifs au nouveau coronavirus ont pu quitter le navire de croisière Diamond Princess le 19 février 2020 après une quarantaine de 14 jours.

Photo : Getty Images / Takashi Aoyama

Radio-Canada

Deux passagers du navire de croisière Diamond Princess, qui a été placé en quarantaine au Japon à cause du nouveau coronavirus, sont morts, a annoncé la chaîne publique NHK jeudi.

Les victimes, un homme et une femme, étaient des octogénaires, a indiqué NHK, citant une source gouvernementale anonyme.

Cela porte à huit le nombre de décès liés au virus hors de Chine continentale, où l'épidémie s'est déclarée.

Des centaines de passagers du bateau ont été autorisés par les autorités japonaises à débarquer graduellement mercredi.

Le navire avait été placé en quarantaine à son arrivée à Yokohama, le 3 février, après la confirmation de la contamination d'un passager débarqué à Hong Kong.

Le Diamond Princess représente le plus important foyer de contamination hors de Chine continentale, avec 621 cas confirmés, dont 79 ont été identifiés mercredi.

Le navire transportait initialement quelque 3700 passagers et membres d'équipage. La plupart des personnes contaminées avaient été préalablement transférées dans des hôpitaux.

Les Canadiens qui sont à bord du navire seront évacués à partir de jeudi soir. C'est ce qu'a annoncé le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

Les Canadiens qui ont contracté le COVID-19 au Japon se feront soigner localement, a dit le ministre. Il a indiqué que c’était la meilleure approche et qu'elle avait été choisie en fonction d’une analyse d’Affaires mondiales Canada, de l’Agence de la santé publique du Canada et du personnel médical des Forces armées canadiennes sur le terrain.

Une fois l’évacuation du navire terminée, les passagers seront transportés par autobus vers l’aéroport Haneda à Tokyo, où se trouve l’avion affrété par le Canada.

Ils embarqueront alors pour Trenton, où ils seront évalués. Ils seront ensuite transportés à l’Institut de formation de NAV Canada à Cornwall, en Ontario, pour subir une nouvelle période de quarantaine de 14 jours.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

International