•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des manifestants dénoncent le système de paye fédéral Phénix quatre ans après son adoption

Des manifestants avec drapeaux, pancartes et banderole.

Des manifestants de l'Alliance de la fonction publique du Canada à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Quatre ans après la mise en place du système de paye Phénix qui a causé un véritable fiasco, une vingtaine des membres de l'Alliance de la fonction publique du Canada sont réunis devant un bâtiment abritant des services fédéraux sur l'avenue Broadway à Winnipeg pour crier leur ras-le-bol.

Les manifestants exigent d'Ottawa une rémunération équitable pour tous les membres touchés par les ratés du système de paye Phénix.

Selon eux, quatre ans après la mise en place précipitée de ce système informatique, plus de 200 000 employés de la fonction publique fédérale continuent d'en subir les conséquences. Pendant que certains employés sont surpayés, d'autres sont sous-payés ou ne reçoivent rien du tout.

Cette situation aurait amené de nombreux employés à s'endetter, à vendre leurs biens et certains se seraient même retrouvés sans abris selon la porte-parole du syndicat, Sheri Parent. Elle affirme que des solutions tenant compte du coût de la vie doivent être mises en place pour dédommager ces employés.

Ce que le gouvernement nous présente ce n'est pas équitable. On a du personnel qui gagne plus et du personnel qui gagne à un niveau débutant, alors la compensation ce n'est pas la même chose pour les deux catégories. On veut une formule qui peut compenser tout le monde d'une manière équitable, lance-t-elle.

Mme Parent rappelle que le syndicat est présentement en négociation d’une convention collective. Elle demande au gouvernement fédéral de faire preuve de bonne foi. Il faut négocier d'une façon responsable et en profondeur, dit-elle.

Avec les informations de Laïssa Pamou

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Relations de travail